Les hormones en folie

J’ai tendance à me méfier des livres où les héros sont victimes une attraction animale dès les cinq premières secondes de leur rencontre.
C’est parfois une grande réussite, mais trop souvent, une vraie déception. Je m’explique : beaucoup d’auteurs se reposent sur ce ressort narratif pour expliquer l’histoire d’amour, au détriment des sentiments, et la relation entre les héros peine à décoller, à dépasser le stade des hormones en folie…

Heureusement, certains savent relever le défi, et m’obliger à dépasser mes préjugés pour me convaincre avec une belle histoire, où même cette attirance magnétique que je trouve si peu crédible prend tout son sens !

Dans Causing Havoc de Lori Foster (publié par J’ai Lu sous le titre de Ravages – dans la collection Passion Intense, je ne suis pas du tout d’accord avec ce choix éditorial !), dont je veux vous parler aujourd’hui, c’est exactement ce qui se passe.

Dean « Havoc » est un sportif de haut niveau, il pratique un sport de combat mélangeant boxe et différents arts martiaux. Ce qui veut dire qu’il a le physique de super-héros qui va avec le sport, et quelques cicatrices en souvenir. Eve est une sorte de bombe ultra-sexy et décomplexée, et dès leur rencontre dans un bar, les étincelles jaillissent de toutes parts. Ils échangent leur premier baiser avant leurs prénoms, je vous laisse imaginer l’ambiance !

Et pourtant, je dois admettre avoir adoré ce livre…

•    Parce que Lori Foster ne se contente pas de réunir ces deux personnages, elle nous dresse le portrait d’une famille entière, celle de Dean, séparé de ses sœurs depuis près de vingt ans et qui les retrouve dans des circonstances assez particulières.

•    Parce qu’Eve, en dépit des apparences n’est pas si facile que ça…

•    Parce que Dean, malgré sa réputation, n’est pas un boxeur sans cervelle, et que malgré tous ses efforts pour ne pas s’impliquer émotionnellement, que ce soit avec Eve ou avec ses sœurs, il fond comme un iceberg !

•    Parce que les deux sœurs sont des personnages à part entière avec chacune leur histoire.

•    Parce qu’à Harmony, les méchants ne sont pas toujours ceux que l’on croit et que la petite ville du Kentucky est toute perturbée de se trouver soudain envahie d’athlètes venus dans le sillage de Dean, aux allures de dieux grecs tous plus beaux et plus musclés les uns que les autres!

•    Parce que passé le premier chapitre, la relation entre Dean et Eve, qui est la meilleure amie de l’une des sœurs, cesse d’être exclusivement centrée sur leur attraction mutuelle, et que donc, mon argument qui veut que des héros éprouvant un désir incontrôlable dès les premières pages ne forment pas un couple crédible se trouve complètement renversé !

Alors je remercie Lori Foster de me donner tort sur le sujet puisque j’ai ainsi pu lire un livre très agréable, mais je maintiens qu’il faut le talent d’un bon auteur pour parvenir à me convaincre malgré ma réticence originale !

Causing Havoc appartient à une série où l’on retrouvera d’autres boxeurs/combattants shaolin/dieux grecs, et j’espère bien que la suite sera à la hauteur de la réussite de ce premier tome …
Bonne lecture,

Chi-Chi

Publicités

9 réflexions sur “Les hormones en folie

  1. cela faisait longtemps qu'on avait pas chroniqué un bon contemporain ici!rajoute le à ma pile à emporter…j'amène une remorque!Je me permet tout de même une reflexion: Havoc, c'est quoi ce surnom de crotte de biquette sous stéroides?

  2. Hum, j'ai lu un de la série sur les lutteurs, mais lequel? Pas celui-là, il me semble. Riri, où es-tu??? Je l'ai eu chez Eloisa et passé à quelqu'un lors du dernier rencontre Romantique… Bon, j'attends que Riri me dise ce que j'en ai pensé avant de revenir commenter!

  3. @ Tam-Tam : J'avoue que le surnom n'est pas transcendant, mais ce n'est rien à coté de la traduction française "Ravages"… No comment!!!@ Pirouette : Tu peux p-e vérifier ton avis sur le forum? ^_^

  4. Ben non, je ne l'ai pas commenté, je crois. Mais j'ai dû en parler, soit à toi, à Fabiola ou à Riri. Je ne desespère pas 😀 En fait il me semble que c'était assez moyen. Un romantic suspense un peu épicé.

  5. Un héros qui fait du MMA? Waaaah… Je me disais bien qu'il devait y en avoir. :PMais pour en connaître des vrais, ils ont des oreilles en chou-fleur, et un corps musclé sans gras ne rend en fait pas automatiquement séduisant. Le sport, ça nique un physique… :\

  6. @ Asia : C'est vrai que trop de sport peut nuire, Schwarzenegger ne fait pas vraiment rêver… Et dans le livre il y a justement un commentaire sur le fait que Dean, LUI, a encore ses oreilles entières! ^_^Il est supposé être l'exception qui confirme la règle… Enfin lui et tous ses potes qui auront droit à un livre!

  7. hmmm pas fan des grands boxeurs musclés qui embrassent des bombes dans des bars sportifs mais tu le rends tentant! en même tps chaque fois que je lis vos posts une fenêtre amazon semble s'ouvrir spontanément sur mon ordi… drôle de phénomène, ça mérite une étude, je poursuis ma lecture 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s