A lady awakened

Il y a des livres qui m’intriguent. Il y en a d’autres qui me font fuir.

Une lady très bien comme il faut qui se paye un étalon pour tomber enceinte, moins d’une semaine après la mort de son mari, dans l’espoir d’empêcher son horrible et pervers beau-frère d’hériter ?

Très très bas dans la liste de ce que j’aurais eu envie de lire. Mais…

Mais j’avais eu des bonnes surprises ces temps-ci… Mais j’ai lu des bonnes critiques sur ce livre… Mais j’ai pris comme bonne résolution de lecture d’être plus aventureuse dans mes choix… Je ne vais quand même pas laisser quelques malheureuses expériences me cantonner à tout jamais à mes auteurs chéries sans élargir mes horizons ! Donc, j’ai décidé de lire A lady awakened de Cecilia Grant, malgré son pitch un peu effrayant.

Et si ce n’était qu’un prétexte pour enchaîner les scènes sexy, avec une femme en apparence très froide qui, au premier coup, découvrait la sensualité et jetait tous ses principes aux quatre vents pour un peu de plaisir ? Si il n’avait été question que de ça, j’aurais détesté ce livre.

Mais l’aspect intime du livre n’est finalement que ça… Un aspect. Et un aspect qui n’est pas simple, puisque notre veuve, en pur produit de son époque, considère la chair avec méfiance, avec une certaine répulsion engendrée par un an de mariage malheureux, avec froideur.

Théo est un jeune homme oisif, de bonne famille et de bonne composition. Il a toujours mené une vie facile et un jour, son père décide de l’envoyer en exil dans une de leur propriété à la campagne, pour limiter ses excès et lui apprendre son futur métier de baron.

Martha est une veuve toute fraîche et très jeune, une lady de la campagne très comme il faut, pleine de principes et de morale. Son devoir et ses obligations de châtelaine passent avant tout. Elle est digne, irréprochable.

Quand elle décide qu’il lui faut tomber enceinte au plus vite, pour faire passer l’enfant pour celui de son défunt mari, elle engage les services de Theo, récemment débarqué dans la région. Martha, Mrs Russell, considère l’affaire comme une transaction d’affaires. Theo, Mr Mirkwood, profite de l’intelligence et des connaissances rurales de la veuve pour approfondir son éducation, clé de son droit de retourner à la civilisation.

Entre eux, rien de simple, comme il se doit. Théo qui réalise que, respecter leur marché signifie abandonner son enfant sans espoir de pouvoir le reconnaître un jour. Martha qui réalise que, mener son plan a exécution, c’est voler l’héritage de ses neveux. Et tous deux qui réalisent que, ensembles, ils font ressortir chez l’autre leurs meilleurs travers, tout en sachant qu’il n’est pas possible de dévier du chemin qu’ils se sont fixés.

Il y a entre Theo et Martha (cela me fait bizarre d’être aussi familière avec eux, quand ils se donnent du Mr et Mrs même après plusieurs « rendez-vous »), tout le poids des convenances de leur époque, et en même temps, cette volonté d’une vie meilleure, cette idée qu’il faut sacrifier un peu de soi-même pour que le monde devienne un endroit où il fait bon vivre. Il y a entre eux un ressort que j’aime dans la romance, l’obligation de passer du temps ensembles, même si ce n’est pas un mariage forcé ou un road-trip. 

Malheureusement, il y a aussi entre eux une certaine froideur, venue des circonstances de leur rencontre, qui n’arrive pas à se dissiper entièrement au fur et à mesure qu’avance l’histoire. Malheureusement, il n’y a pas dans leur romance assez de passion pour faire oublier la difficulté de leurs premiers moments, et malheureusement je n’ai pas éprouvé beaucoup de sympathie pour les amours de cette veuve trop engoncée dans ses principes et de ce jeune aristocrate indolent… 

Ce n’est donc pas un livre que je vous recommande, en dépit des originalités que je lui reconnais. Le plus sage sera certainement de vous laisser vous en faire votre propre opinion si, comme pour moi, la curiosité l’emporte… 


Bonne lecture tout de même,
Chi-Chi
Publicités

23 réflexions sur “A lady awakened

  1. Mince alors! Ce déballage de satin vert…ca me donnait tellement enviiiiieee!Bon, je sais, on ne doit pas faire attention aux couvertures, mais je trouve que le satiné est peu recommandable!ton synopsis m'avait redonné confiance…enfin, c'était avant ta conclusion… qui du coup redonne raison au satiné…damned!

  2. J'ai eu la même réaction que Tam-Tam… houuu la belle robe !! ;o)Mais ta conclusion me ravit finalement parce qu'avec 5 kg de plus dans ma PAL (hé oui, j'ai pesé !!) faudrait quand même que je pense à écouler avant d'en noter d'autres !!

  3. Hum ! Bon bah, ça aurait pu être bien mais ça ne l'est pas… Tant pis (dis-je avec le grand sourire de la lectrice qui se dit qu'elle n'aura jamais assez de temps pour lire tout ceux qui sont bien !)

  4. Le résumé m'aurait intriguée, au contraire… 🙂 Je le trouve moins bateau que les traditionnels fausses fiançailles, paris ou chantages! Je ne nie pas qu'il ait le potentiel d'un désastre, mais quelle intrigue de romance dans son bon droit ne l'a pas? :PEn tout cas, c'est intéressant de savoir que ce roman manque son coup, non parce que son intrigue est tirée par les cheveux, mais parce qu'il lui manque de la passion et de quoi s'attacher aux personnages. Cela arrive aussi.

  5. Oh j'étais bien intriguée autant qu'effrayée! 😉 Mais je me méfie de toute intrigue qui a pour but d'obliger les personnages à coucher ensembles, j'ai l'impression que l'auteur essaye de caser des scènes sexy à tout prix! Toute romance à un potentiel désastre en effet, le pire étant de ne pas réussir à nous attacher aux personnages finalement…

  6. C'est étrange, j'ai écouté le podcast de "Dear bitches, smart author" qui parlait du livre et en les écoutant j'ai eu une envie furieuse de lire le livre. Mais je me souvenais que tu l'avais fait et je me demandais ce qui dans ta chronique m'avait freiné à l'époque!….

  7. Pingback: Classement AAR 2013 | In need of prince charming

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s