The learning curve

Bon, parlons un peu des sujets de circonstances… C’est le mois de mai, il faut beau et chaud (ah non pardon, il fait gris et humide), et le monde entier semble tourner au ralenti à cause de ce truc étrange que l’on nomme les jours fériés. Que je n’ai pas. Chaque jour, je me retrouve donc fidèle au poste, assise à mon bureau à faire semblant que j’ai une envie folle de travailler. 

Et à en profiter pour lire discrètement sur Isidore quand personne ne me remarque. Oui, je sais, c’est mal. Ne vous inquiétez pas, le travail est fait quand même… 

J’ai donc eu le temps de lire plein de choses ces dernières semaines. Le souci, ce serait plutôt de réussir à vous en parler. Parce que si j’ai envie de lire, je n’ai pas vraiment le courage d’écrire… Plein de choses se passent en ce moment, et je n’ai pas le temps, pas l’énergie d’écrire des beaux articles en bonne et due forme… Je voudrais donc pouvoir vous dire « Nous sommes jeudi, j’ai terminé un bon livre cette semaine, c’était chouette, lisez-le ! », et retourner à ma lecture (et à mes multiples autres obligations…). 

Mais étrangement, j’ai le sentiment que Tam-Tam (si ce n’est vous), n’apprécierai que modérément une telle initiative, qui ne vous aiderai pas dans le choix d’un nouveau livre. Je vais donc faire un effort, en espérant que vous me pardonnerez la brièveté de mon article pour au contraire apprécier l’effort que je fais (et pire, j’assume… presque !)… 

Reprenons donc du début : J’ai lu The learning curve de Melissa Nathan. 

Souvenez-vous, Melissa Nathan, c’est l’auteur de la meilleure austenerie que j’ai lu dans ma (courte) carrière de lectrice d’austeneries. Donc une auteur que j’aime bien, et dans un tout petit livre de rien du tout, une auteur dont j’aurais lu l’intrégalité de l’œuvre. Après je serais triste. Pour toujours. Rien que ca. 

Son style est à la frontière de la chick-lit, elle sait en prendre le meilleur sans jamais tomber dans la facilité et nous proposer des héroïnes modernes mais pas superficielles. 

The learning curve, c’est l’histoire de Nicky. Nicky est prof de CM2 dans une école plutôt chic de Londres. Nicky est sortie avec Rob pendant 6 mois à la fac (cela fait déjà 10 ans, c’est fou ce que le temps passe vite). Nicky est restée amie avec Rob après la rupture, parce que celui-ci, gentleman, a su la larguer avec classe (je ne savais pas que c’était possible…). Nicky travaille dans la même école que Rob et n’a pas tout à fait tourné la page, malgré des efforts honorables pour rencontrer le père de ses enfants. Nicky a 30 ans et son horloge biologique lui indique qu’il serait bon de commencer à s’inquiéter de rencontrer ce fameux père potentiel !

Et donc, comme vous vous en doutez maintenant, The learning curve, c’est l’histoire de comment Nicky va tomber amoureuse du père de ses enfants ! 

C’est aussi l’histoire d’une année scolaire, de la vie quotidienne, d’un feu d’artifice, de samedis à la piscine et de voyages scolaires, des rivalités professionnelles et amoureuses, et de tous les personnages qui gravitent autour de Nicky : Rob, Amanda, Ally et Pete, Oscar et son père, Claire, ses trois filles et son mari qui travaille trop, Lilith et Daisy, la directrice, sa mère et sa fidèle secrétaire, et tous les autres… 

Sur ces bonnes paroles et sans plus vous révéler les détails croustillants de l’histoire, pour une lecture légère et pétillante, je vous invite à découvrir Melissa Nathan si ce n’est pas déjà fait ! 

Bonne lecture, 
Chi-Chi 
  
Publicités

22 réflexions sur “The learning curve

  1. Je compatis pour les jours fériés ! Lire au boulot, je l'ai fait aussi alors c'est pas moi qui te jetterais la pierre !En revanche, je suis pas trop tentée par cette lecture, d'autant que mon programme lecture déborde… Mais je reconnais qu'il semble tout de même appétissant ! Mais je me réserve pour les exceptionnels ! ;o)

  2. bah tiens…Je serais pas d'accord c'est ca?Met moi tout sur le dos va; je te dirai rien ^^Bon, blague a part, est ce une histoire de retrouvailles?

  3. J'adore Melissa Nathan et je suis assez d'accord avec ce que tu dis de ses austeneries!! Je suis justement en train de lire The Nanny!! Après, il ne me restera plus que celui-ci!! J'hésite entre me jeter dessus, et faire durer le plaisir 🙂

  4. Oh ! Une nouvelle auteure à découvrir. Faut que j'aille voir sur mon ami Am** si il y a de ses livres en français. Y en a t'il qu'il vaut mieux éviter (je ne me vexerai pas si il n'y a pas de réponse à cette question – je comprends ta fatigue et ton manque d'entrain 😉 ) . Très bonne journée !

  5. Je prends tout de même le temps de répondre, je peux m'arreter 5 minutes! ;-)J'ai trouvé Melissa Nathan assez régulière dans son oeuvre, avec un coup de coeur en faveur de Acting up… Je pense que tu passera un bon moment!

  6. attend, c'est pas de ma faute si tout a coup tu te mets à lire des choses hors du commun: Une saga, tu as adoré l'histoire de KH qui sont des retrouvailles sans en etre…Tu chamboule tout mon système de référence Chi-Chiesque!!

  7. J'ai adoré ton article! C'est un auteur que j'aime beaucoup, que j'ai découvert grâce à Mel, sur le Forum. Celui-ci est le premier que j'ai lu, et connaissant plus que ma part logique d'institutrices, j'ai accroché tout de suite. Je trouve que ce qu'elle raconte de la vie dans la salle de prof, comme ailleurs, sonne vrai. Je ne sais pas si c'est celui-ci ou The Nanny, mon préféré, car j'avais quelques réserves sur ton préféré, qui me semblait plus artificiel du fait des austinismes 😉 Quand tu dis "Son style est à la frontière de la chick-lit, elle sait en prendre le meilleur sans jamais tomber dans la facilité et nous proposer des héroïnes modernes mais pas superficielles" je trouve que tu résumes très bien ce que j'aime chez cet auteur. Le roman féminin et la comédie romantique, mais avec une touche de réalisme.

  8. Je sais que tu l'as lue mais moi non, pas encore… Je me la garde sous le coude pour un jour de disette… En disant ça je pensais plutôt à Unlocked, nouvelle de Courtney Milan aussi mais chroniquée depuis longtemps! Si tu relis mon article tu comprendra ce que je voulais dire! 😉

  9. Glad you liked it… Ca veut dire que toi, tu as fini l'intégrale de l'auteur? J'avais bien aimé The nanny, un peu moins The waitress (retrouvailles), mais non, Acting up reste mon chouchou! Ce qui ne m'a pas convertie aux austeneries pour autant, tu remarquera! 😉

  10. J'ai vraiment beaucoup aimé 😉 Oui, j'ai fini l'intégrale et j'en suis très triste. The Waitress, j'ai un peu moins aimé aussi, mais j'ai quand même adoré. Comme tu dis, c'est un auteur assez régulier, elle n'a pas cherché à profiter de ses premiers succès pour sortir des trucs vite faits.

  11. C'est vraiment dommage de se dire qu'elle n'écrira plus rien… :o(Enfin, il me reste Persuading Annie à lire, je me le garde sous le coude. Et sinon il y a toujours la relecture!

  12. Pfffff… je ne l'ai pas celui-là… et mes commandes "urgentes" sont faites déjà. Du coup, je le veux. Allez, dans la wish! (Sur ce palpitant commentaire, je sors…)

  13. Noooon reviens voyons!!! Je suis sûre qu'il sera parfait dans ta wishlist et encore plus parfait au milieu de tes belles bibliothèques bien rangées! ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s