Pendant ce temps-là, à Vera Cruz…

Tam-Tam vous l’avait annoncé, il est  improbable, époustouflant, génial, tout nouveau, tout beau, il est GRAND (ou pas tellement que ça en fait), c’est le nouveau rendez-vous du mercredi!

Ce jour là, pas d’articles longs et élaborés mais simplement quelques mots pour partager avec vous autre chose que des chroniques, et parce qu’il est temps d’apporter quelques changements en ces lieux.

Pour reprendre les mots de Tam-Tam, le mercredi à Vera Cruz, il sera question :

  •     de romance (parce que nous sommes les grandes prêtresses),
  •     de paillettes (parce que nous somme des princesses),
  •     de couvertures (parce que l’on a froid l’hiver),
  •     de chapeaux (parce que le protocole stipule de toujours sortir couvert),
  •     de salles obscures (c’est là que l’on s’amuse le plus non?)
  •     et enfin, d’un peu tout ce qui pourrait nous passer par la tête qui aurait de près ou de loin un rapport avec la romance, selon nos critères hautement sélectifs! 
Tout un programme, en espérant que vous aurez envie de vous joindre à nos discussions épiques et passionnées (à défaut d’être toujpours passionnantes) sur la romance sous toutes ses formes.

Et pour démarrer en fanfare cette semaine, je vous propose de revenir aux origines, au classique number one, à la caution littéraire de toute lectrice de romance, à notre chère Jane austen et au magnifique article sur Orgueil et Préjugés écrit par la Duchess Virginia, l’an dernier, pour notre mois de la guest-star.

Maintenant que vous avez tous bien sagement cliqué sur le lien pour vous rafraichir la mémoire, je vous invite à imaginer ce que serait la vie de Lizzie, si elle vivait aujourd’hui…

Et comme je suis trop sympa, je vous ai dégotté SON BLOG (oui oui, parfaitement, vous ne revez pas, Lizzie en chair et en os devant vos yeux ébahis), où elle nous raconte, dans des vidéos hilarantes, les détails croustillants de sa vie quotidienne.

(je présente mes plus plates excuses aux lecteurs ne parlant pas l’anglais, j’ai fait une réclamation concernant les sous-titres, sans succès hélas…) (si on ne peut même plus compter sur Elisabeth Bennet, où va le monde, je vous le demande?)

Enfin comme un changement n’arrive jamais seul, la chronique du jeudi sera désormais publiée le vendredi, juste à temps pour vous tenir compagnie pendant le week-end!

Bonne journée,
Chi-Chi
 

Publicités

12 réflexions sur “Pendant ce temps-là, à Vera Cruz…

  1. OMG!!! je sens que ma soirée vient de prendre une nouvelle tournure.je n'ai pas le temps ce matin, mais j'ai déjà regardé le premier épisode et c'est avec douleur que je vais devoir me retenir pour la suite!!!Ou donc as tu été dénicher cela???

  2. Oh j'adore le blog ! Je ne savais pas du tout que ça pouvait exister mais je trouve l'idée fantastique ! Merci pour la découverte !

  3. :((( je suis vraiment désolée, j'ai bien conscience que les liens en anglais écartent certaines personnes, mais j'espere que tu vas quand meme pouvoir en profiter un petit peu, ce genre de choses, on ne comprend pas tout au début et puis petit à petit, l'oreille se familiarise et tout s'éclaire! Ne te laisse pas faire! 😉

  4. Ne t'excuse pas pour mon lamentable niveau d'anglais qui me permet juste de me faire comprendre des conducteurs et des entreprises de transport étrangères au boulot 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s