Annie’s song – La chanson d’Annie




Avant de commencer, un petit mot pour vous dire que notre petit blog a eu deux ans hier ! 
Alors, Tam-Tam, ma chère, joyeux bloganniversaire à nous deux! ^_^
(oui, un smiley, c’est mon cadeau pour toi…)



Une fois cette formalité écartée, dans la lignée du dernier article de Tam-Tam, je reprends un de mes vieux vieux livres, un de ceux qui ont eu la chance d’être publiés pour la première fois avec une couverture affreuse que je vous épargnerai ici, votre pauvre rétine ne s’étant probablement pas encore remise de mercredi… Dieu merci, les éditeurs ont fait d’énormes efforts en la matière ces dernières années ! 

Mais La chanson d’Annie (Annie’s song), c’est également l’un de mes chouchous, maintes fois republié en français et en anglais. 

Catherine Anderson, vous connaissez déjà. Les Kendrick Coulter, les histoires d’indiens et toujours, un talent pour les histoires tendres et les héros aux petits soins pour leurs héroïnes. 

Ici, il s’agit d’un contexte est un peu différent, puisque c’est un historique se déroulant dans une petite ville de l’Amérique des années 1880, ambiance Tom Sawyer en Oregon, en un peu moins fun…

C’est là que vit Annie. Annie est la fille d’un notable local, mais Annie est aussi un peu simplette. Elle est gentille, elle est jolie, mais elle ne parle pas, elle ne semble jamais comprendre quand on lui adresse la parole, elle est sauvage. Un peu désemparés, ses parents l’ont laissée grandir un peu n’importe comment, et maintenant adulte, elle passe ses journées à errer dans la nature, sans que quiconque ne songe à la déranger ou à la surveiller. 

De son coté, Alex est également un notable de la ville. Il se débat comme il peut avec ses nouvelles responsabilités de chef de famille, surtout en ce qui concerne son jeune frère, un individu charmant, égoïste et impulsif. Un individu qui, apparemment, considère qu’Annie ne pourrait accueillir ses attentions qu’avec gratitude, la pauvre petite simplette livrée à elle-même… Et des attentions qui vont un peu trop loin, pour dire les choses délicatement. 

Lorsqu’Annie se trouve enceinte et que le responsable est découvert, ce charmant jeune homme s’empresse de prendre la poudre d’escampette, horrifié à l’idée qu’Alex lui demande de « réparer » comme cela se faisait à l’époque, en épousant la jeune femme. C’est donc là que notre héros entre en scène, proposant de prendre la place de son frère… 

Pauvre Alex, se disent les voisins, contraint d’épouser cette malheureuse, condamné à vivre toute sa vie avec une femme idiote… Pauvre Annie, se dit Alex, qui voit sa vie bouleversée sans rien comprendre de ce qui lui arrive… 

Car Alex, en pur héros de romance qui se respecte, est bien décidé à tirer le meilleur parti de cette situation délicate. Et le meilleur parti commence par le fait de réussir à apprivoiser sa femme, à obtenir qu’elle lui fasse confiance et à tenter de trouver un équilibre dans ce mariage pour le moins étrange. C’est donc avec beaucoup de patience et de détermination d’Alex va observer Annie et tenter de la comprendre. Et petit à petit, une idée germe en lui. Et Annie n’était pas aussi idiote que l’on voulait bien le croire ? Et si le problème était tout autre ? Et si la négligence de ses parents avaient en réalité privé Annie de l’aide qu’elle aurait pu recevoir depuis longtemps ? 

Je ne vous en dirais pas plus, pour mieux vous laisser la joie de découvrir ce qu’il en est réellement, et la raison du silence d’Annie, pour mieux vous laisser apprécier l’amour qu’il faudra à Alex pour l’aider à sortir de ce monde dans lequel elle était enfermée et surmonter les épreuves. 

Je ne vous en dirais pas plus, pour que vous découvriez vous-même à quel point il s’agit d’une histoire d’amour magnifique, d’une histoire d’amour où le handicap tient évidemment une place centrale, mais surtout, d’une histoire tout en tendresse et en douceur, avec un héros qui est une merveille de patience et de retenue, laissant à sa femme tout le temps dont elle a besoin pour guérir, grandir, et venir vers lui d’elle-même. 

La chanson d’Annie est un livre que je garde précieusement, qui me fait sourire du simple fait d’en parler, et c’est un livre que je vous recommande chaudement (d’autant que l’on peut toujours le trouver en VF, donc aucune excuse de valable !) ! 


Bonne lecture, 
Chi-Chi
Publicités

40 réflexions sur “Annie’s song – La chanson d’Annie

  1. Le seul? Tu en as lu beaucoup d'autres? Je dois dire que j'aime moins ses plus récents, mais le tome 3 des Kendrick, par exemple, reste aussi un super souvenir de lecture!

  2. Heu ? je veux pas pleurer moi hein ! :)Mais tu donnes troooop envie, je le note et me le commande la prochaine fois ! en VF en plus, pas d'excuses 🙂 Et Annie est tout simplement muette ?

  3. Ah ah je ne peux pas te dire ce qu'a réellement Annie, l'auteur nous garde dans le flou assez longtemps… mais c'est troooop joli comme histoire, et cela vaut largement les quelques larmes que l'on peut verser!

  4. haha, Cess, moi je penche pour une autre idée… !! Aucune excuse, aucune excuse… Et les 5 livres achetés mercredi… et les 3 supplémentaires hier, c'est pas une belle excuse ça !!? Le pire c'est que tu me donnes quand même envie de le commander… et qu'en plus ça me rappelle que je dois aussi commander le tome 2 des Kendrick !!! HIhihiiiii !!And Happy Birthday !!

  5. Tu sais que j'avais complètement oublié!!!!Sinon not to rain on your parade, moi ce Catherine Anderson la, bah j'ai pas vraiment réussi à aimer à la hauteur de l'histoire… Toujours en tête j'avais le début traumatisant pour la jeune fille (yoda, sort de ce corps)Sans vouloir spoiler ni mettre de mot sur ce qui m'a toujours ennuyé, j'imagine que tu vois de quoi je parle, je n'ai jamais pu totalement me mettre dans l'histoire!

  6. Hum, je ne vois pas ce qui t'a tellement dérangé. Le début? Mais si moi j'arrive à passer par dessus, je suis étonnée que cela te dérange plus que moi à ce point. Alors ça ne doit pas être ça, mais pour le coup je ne vois pas du tout à quoi tu fais référence!

  7. J'avais beaucoup aimé celui-là… c'est un livre qui m'avait beaucoup touché, une histoire bien menée. 🙂 En passant sur votre blog de temps à autre je me rends compte que j'ai quand même quelques romances à mon actif ! Hiii :-p Bon blog anniversaire !

  8. Allez… pour le mois prochain ! Parce que je suis (presque) déjà à sec coté finances et que ce mois-ci est uniquement en VO et s'il est dans ma PAL, je risquerais de craquer !!

  9. Les nouvelles, je ne suis pas fan, et L'amour pour chatiment a assez mal vieilli je crois, mais tu pourrais tenter un contemporain, je crois que cela devrait te plaire davantage! Au hasard, le tome 2 ou 3 des Kendrick Coulter! 😉

  10. Ah mais elle s'exprime de mille autres façons, notre Annie! Et puis les choses vont drolement évoluer pour elle… Ceci dit je comprends le peut-être, et étant donné ton métier, ce livre risque de t'interpeller, après je ne saurais dire si ce serait en mal ou en bien! 😉

  11. Les dernières romances étaient "Les frères Malory – Tome 10" de Johanna Lindsey, une de Lisa Kleypas et deux tomes des Highlanders de Karen Marie Moning (ma soeur est une accro de romances et dès qu'elle les a lus, elle me les file :-)Je lis quelquefois en anglais (je viens de lire "Easy" de Tammara Webber… hiiiii j'ai adoré !!!) mais pour l'instant pas de romances en VO, mais je vais y remédier ! Ps : Désolée de répondre si tardivement :-s

  12. Mais je t'en prie Bella! Tu as pensé quoi du dernier Malory, Tam-Tam n'a pas aimé du tout, du coup je ne pense pas le lire… Tu devrais te lancer dans la VO, cela me permettrai de te harceler avec plein de super livres qui ne sont pas encore traduits! ;o)

  13. Eh bien le dernier Malory… j'avoue que j'étais plutôt déçue hein :-s J'avais bien aimé (tous) les autres, pour l'humour notamment, mais aussi (et surtout) pour les personnages qui ont souvent un coeur gros COMME ÇA! Ce dernier tome par contre, a manqué un peu de tout ! Pas assez d'humour, pas assez d'émotions, pas assez de coeur et de sensualité… bref, pas assez de tout. Honnêtement, j'étais un peu frustrée…J'ai commandé "Tempting the best man" en ebook (ça compte dans la catégorie Romances ?) Donc, je t'en prie, harcèle-moi ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s