Au service de la couronne

Trois semaines déjà que nous nous épanouissons auprès des collègues de Mr. Bond. Trois semaines au cours desquels j’ai pu vous montrer que les espions, c’est glamour, que les espionnes peuvent être super bad-ass quand elles veulent et que s’il est bien traité, l’espion régence peut faire grave rêver…

Mais nous sommes en France mes amis, et en France, il faut une exception à toute règle. C’est la semaine de l’exception avec la série « Au service de la couronne » de Jenna Petersen :
– From London with love (Bons baisers de Londres)
– Desire never dies
– Seduction is forever

Prenons trois ladies. Pas n’importe lesquels, trois ladies qui partagent grâce, beauté et charme en quantité suffisante pour faire sensation sur la saison londonienne. Trois femmes influentes que tous connaissent, qui ont accès à tous les salons et reçoivent toutes les invitations.Le genre de ladies parfaitement placées pour s’informer, savoir, démasquer.

Meredith Sinclair est éblouissante, pleine de charme et possède un sacré sens de la répartie qui en font la belle des salons. Anastasia Whittig est la lady par excellence, posée, belle comme le jour, et discrète. Enfin, Emily Redgrave est intelligente, racée… Bla. Bla. Bla.

Pourquoi bla ? Une présentation comme ça est trop belle pour être vraie. Parce que l’histoire développée dans chaque livre est parfaitement insipide et que les héroïnes, qui sont supposément des jeunes femmes intelligentes et futées sont à la limite entre la tête à claque et la plante verte. Et parce qu’au-delà de toutes ces imperfections, cette série est parfaitement oubliable.

Vous me direz, c’était peut-être l’intention de l’auteur, en faire une trilogie qui s’autodétruira à la fin de la lecture.

J’aimerais pouvoir vous dire que les héros rattrapent un peu la sauce, mais pas vraiment. Déjà, j’ai complètement oublié leur nom. Le dieu internet est là, certes, et je pourrais vous dévoiler l’identité des lascars, mais ils sont interchangeables et ne sont clairement là que pour faire joli.

Devant un tel fiasco, vous pensez bien que j’ai médité longtemps sur les raisons de mon ennui.

Est-ce à cause des clichés ? Réponse : non, les romans de Céleste Bradley n’en sont pas exempts, loin de là, et la série est pourtant une réussite.

Est-ce à cause des héros ? Réponse : oui, mais pas seulement. Un roman peut avoir des héros « moyens » mais être récupéré par une histoire en béton armé !

Est-ce à cause des incohérences ? Réponse : oui, mais ce n’est pas comme si mon cerveau s’attendait à de la logique scientifique à tout épreuve quand il lit une romance d’espionnage.

Est-ce à cause du style ? Réponse : non, le style est correct, et le livre se lit sans roulements systématiques des yeux.

Alors pourquoi ?

  • Parce que cette trilogie ne possède pas les éléments subtils et nécessaires à la réussite d’une série.
  • Parce que le tome un est moyen, voir ennuyeux.
  • Parce que le fil directeur est parfaitement fantoche.
  • Parce que les personnages secondaires sont sous-développés dans les tomes précédent le leur, alors que le lecteur devrait normalement mourir d’envie de découvrir leurs histoires.
  • Parce que les rebondissements sont… inexistants.

Alors oui, c’est un jugement dur, mais quand je me plonge dans un roman d’espions, je m’attends à une intrigue, un adversaire, une identité sécrète, du mystère. L’histoire, c’est le synopsis, dilué sur 400 pages. D’ailleurs, J’ai Lu n’a jamais publié les tomes 2 et 3. Qui sait, peut-être est-ce un signe qu’il faut faire l’impasse de cette série!

Bonne semaine (je ne peux décemment pas vous dire bonne lecture),
Tam-Tam
  

Publicités

10 réflexions sur “Au service de la couronne

  1. J'aime bien l'idée de la trilogie qui s'autodétruit ! N'est-ce pas le summum de l'espionnage ? En tout cas merci de ce billet, si je le voie un jour sur les étals, je fuirai !

  2. Rhaaaa tu n'aurais pas pu faire ce post y'a plus d'un an. C'est que je l'ai lu moi ce "bon baiser de Londres", dont le résumé et la couverture était alléchante et qu'est-ce que je m'étais enquiquinée……….. Ca confirme ton impression et donc amies lectrices fuyez devant ce livre.

  3. Merci ! j'allais commettre la bêtise de l'acheter ! je comprendrais jamais es Editions J'ai lu Ils traduisent des séries de m**** et nous privent de séries qui en valent la peine !hmmmm est -il question de pots de vins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s