Wife by wednesday

Vous ne le savez peut-être pas, mais cet article, cela fait plusieurs mois que je le prépare.

J’ai commencé à y réfléchir cet été, alors que j’écumais les librairies et explorait leurs rayonnages à la recherche de LA perle.

Pourquoi, me direz vous? Ce jour n’a en aucun cas l’air particulièrement significatif pour le monde de la romance, ou pour notre blog puisqu’on fête rarement son 267ème article…

Mais aujourd’hui est un jour… hors du commun, puisque nous fêtons aujourd’hui l’anniversaire de Chi-Chi, qui va sans doute me détester de révéler son secret en ces lieux, mais qu’importe, ce n’est pas tous les jours qu’on fête la naissance d’une princesse!

Et pour l’occasion, figurez-vous que j’ai cherché le Saint Graal… Une romance avec un Colin.
Vous vous souvenez de cette théorie qui veut que tous les Colin soient des héros inoubliablement formidables? Et bien cet été, je caressais l’espoir de tomber sur un Colin que Chi-Chi n’aurait pas encore dépisté et j’avais pour plan de le lui offrir sur un plateau pour son anniversaire (le livre, pas Colin, bande de petite gourgandines!).
Mais c’était sans compter sur la rareté de ce héros. On ne débusque pas le Graal aussi facilement…
Je suis donc rentrée bredouille de Colin, mais j’ai déniché une petite surprise que je me propose de vous présenter aujourd’hui.
« Wife by wednesday »  de Catherine Bybee fut une surprise, et pas des moindres! J’ai acheté ce livre sur son titre, qui me rappelait furieusement « Married by morning » de Lisa Kleypas. Un livre qui m’évoquait la série chouchou des Hathaway ne pouvait qu’être prometteur. Le titre fleurait bon le mariage arrangé entre deux familles (les préférés de Chi-Chi), une histoire régence où nos héros apprennent à se connaitre envers et contre tout… Bref, un « contractuel » comme nous les aimons.

Et en fait, je n’aurais sans doute pas pu me fourvoyer plus sur ce livre. Même la couverture ne m’a même pas mis la puce à l’oreille… Mais je ne regrette rien, la surprise n’en a été que plus délicieuse!

Car ici, point de robe à corset et de bal chez monsieur le conte… Nous sommes au 21ème siècle, la femme libérée travaille et l’homme est parfois au foyer, et les marriages arrangés ne vendent plus vraiment du rêve…

Enfin ça, c’était sans compter les exceptions…

Sam Elliot est en effet une experte en mariage arrangés. Qu’ils soient motivés par l’argent, l’héritage ou la bienséance, les unions qu’elle arrange sont toujours « de convenance ». Et c’est exactement ce dont a besoin Blake Harrison. 

En effet, le testament (comme la romance sait si bien les faire) de son défunt père l’oblige à se marier dans les plus brefs délais, sans quoi l’intégralité de sa fortune lui glissera entre les doigts. 

On pourrait croire Blake motivé par le pouvoir et l’argent, dur et autocratique… Mais pas que. On pourrait croire la délicieuse jeune femme qu’il va épouser (dont je tairais le nom) vénale, manipulatrice et entretenue (comme peuvent l’être les « femmes trophées »)… Mais pas que.

L’auteur réussit ici un tour de maitre, elle m’a vendu du rêve. 
Elle m’a fait croire en cette romance au schéma venu d’une autre époque. J’ai aimé voir les personnages se dévoiler doucement. J’ai aimé les débats de conscience que les sentiments font naitre chez eux, et j’ai aimé les voir se rendre à l’évidence. 
J’ai aimé les personnages annexes, les dialogues plein d’humour. J’ai aimé savoir que tout allait bien se finir, sans savoir ce qui allait  se passer. 
Et j’ai aimé la surprise de cette romance contemporaine que j’ai ouverte comme un historique. J’ai aimé que l’auteur me fasse avoir tort lorsqu’au moment de la réalisation de ma méprise, j’ai pesté : « Pfff… Genre, un contractuel contemporain… Mais. Bien. Sûr. »

J’ai tellement aimé, que j’ai immédiatement acheté le suivant… Mais ne soyons pas trop gourmands aujourd’hui, il ne faudrait pas ruiner notre appetit!
A défaut d’un Colin… 
 
Bon anniversaire ma chère, et bonne lecture!
(Promis, l’année prochaine, je réussis à t’avoir Hugh Jackman sur un plateau)
Tam-Tam
 
Publicités

14 réflexions sur “Wife by wednesday

  1. Bah étrangement, je n'en suis pas si sûre!Dans les liste des colin il y a deja les plus évidents, en trouver durs s'avère très complexe! et je suis bien placé pour le savoir, ca fait des mois que je cherche!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s