Hot

Il était une fois Bob l’éponge et Yoda qui par un beau samedi décidaient de braquer la banque…
Avouez qu’en terme d’entrée en matière, c’est intriguant. Perso, l’idée même de la présence de Yoda et de Bob l’éponge dans la même pièce me fait rire intérieurement. Et comme je suis une personne bizarre, c’est exactement cela qui m’a décidée à acheter Hot de Julia Harper. Ça et le fait que l’on m’ait laissé entendre que Julia Harper était le pseudonyme « contemporain » d’Elizabeth Hoyt.

J’ai déjà disserté en longueur sur ces auteurs qui jonglent entre l’écriture de la romance historique et l’écriture de la romance contemporaine, je ne vous refais pas le pitch (les articles issus de mon cerveau féconds sont ) mais en une phrase : ça peut être génial, comme cela peut être une catastrophe (dans le style poussière du sol qui se transforme en moustiques).

Mais l’évocation de Bob l’éponge et de Yoda m’a fait sourire. Sans doute parce que sous la couronne, je suis une grande malade qui a imaginé la conversation entre les deux personnages et que j’ai gloussé comme une idiote avant d’appuyer sur « acheter ». 

C’est ainsi que « Hot » s’est retrouvé dans ma PAL, qu’il a été lu, et que devant vos yeux ébahis, je vous sers aujourd’hui une chronique vous expliquant pourquoi, sans être la 3ème plaie d’Égypte, ce livre n’entre pas dans le panthéon de mes meilleures lectures de l’année (je vous rappelle qu’en plus nous ne somme qu’en avril et que l’année est à peine commencée).


Notre histoire commence donc par un samedi après midi… Turner Hastings est à son poste au guichet, comme tous les samedi après-midi lorsque Bob et Yoda entrent armés de fusils à pompe. Ils dévalisent la banque (assez maladroitement je dois dire) et disparaissent avant que la police n’ait pu arriver sur les lieux. Le plus surprenant dans l’histoire n’est pas l’apparente maladresse des cambrioleurs néanmoins, mais le fait que la vidéo de sécurité montre Turner, bibliothécaire de la ville et employée au guichet les weekends, en train de voler le contenu d’un coffre…

Le FBI (toujours appelé sur les cas de braquage) a donc deux mystères à élucider. Et John MacKinnon, agent spécial en charge, aime les mystères…

L’histoire se développe donc avec les deux héros de part et d’autre de la ligne (parfois floue) qui sépare le bien du mal, la loi du chaos, etc, etc… Le lecteur réalise cependant très vite que Turner doit avoir une raison sérieusement bonne pour avoir eu recours à ce genre de stratagème, parce que globalement, elle fait moyennement crédible comme malfrat. 

Nous n’apprendrons les choses qu’à mesure que John réussira à les lui faire dévoiler (genre LA conversation révélation du lourd passé, qui sait?). Toutefois la course poursuite qui devait aider à cristalliser l’attirance quasi animale entre les deux héros prend moins dans les faits qu’en théorie.


C’est un bon livre, qui selon moi manque d’un vrai méchant. Car s’il semble évident que le méchant de ce livre n’est pas Turner, le véritable méchant a franchement autant charisme démoniaque que Gargamel, et avec sa robe noir, et ses chaussons rouge, il n’a jamais fait peur à qui que ce soit, non?

On ne peut pas lire tous les jours des livres exceptionnels, et celui-ci reste très agréable à lire. En plus, il est édité en VF, sous le même titre avec une très jolie illustration. Donc, si d’aventure vous avez envie de Gargamel, Bob l’éponge et Yoda, n’hésitez pas!

 
Bonne lecture,
Tam-Tam
Publicités

4 réflexions sur “Hot

  1. Je l'ai lu il y a quelques années, et c'est un bon livre pas mauvais mais sans plus, il se laisse lire mais on passe vite à autre chose je ne savais que c'était Hoyt, et je confirme qu'il vaut mieux qu'elle se concentre sur ses historiques 😀

  2. Mais tellement, d'autant que ces historiques sortaient vraiment du lot (à une époque, sans doute moins maintenant), alors que là, ca fait déjà vu/lu/entendu…et ca fait un peu "délavée" comme histoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s