Love irresistibly

Au programme de la journée, Love irresistibly, le nouveau tome de la série FBI de Julie James.
Vous vous souvenez de ma petite déception avec le tome précédent ? Julie s’est remise de son petit passage à vide et c’est en pleine forme qu’elle nous raconte l’histoire de Brooke et Cade.
Mais si, vous savez, Cade. Le collègue de Rylann, héroïne du tome 3, travaillant tous les deux sous les ordres de Cameron, héroïne du tome 1. Cade qui, dans le tome 1, a envoyé Kyle (héros du tome 3 et depuis fiancé à Rylann – je suis horrible je viens de vous spoiler la fin) en prison. Kyle qui est le frère de Jordan, laquelle a rendu des services à la patrie pour le faire libérer dans le tome 2. Vous voyez que tout ce petit monde se retrouve très bien et que le groupe se développe ! Point d’inquiétude, ces histoires s’entremêlent mais vous pouvez les lire indépendamment sans aucun souci (et c’est là que je vous avoue d’ailleurs que je n’ai jamais lu ledit tome 1) (je précise également que les tomes 1, 2 et 3 sont déjà traduits et que le 4 ne devrait pas tarder bien que je ne sache pas la date précise – vous pouvez donc le noter pour plus tard sans inquiétude).
Revenons à l’histoire qui nous intéresse. Cade a besoin de Brooke (comme Nick a eu besoin de Jordan en fait) pour accéder à un restaurant super huppé de Chicago, y placer quelques micros discrets, et permettre, une fois de plus l’arrestation d’un politicien véreux. La mise sous verrous de politiciens véreux est la marque de fabrique de notre héros, nettement plus classe sur le CV que le Twitter terroriste qu’était Kyle. Mais peut-être pas aussi classe que la légende de star du football universitaire qui entoure également notre héros.
Car dans le monde de Julie James, être un jeune et brillant avocat au physique de rêve travaillant pour le bien de la communauté ne suffisait pas, il fallait en plus que ce soit un mythe ambulant à qui tout le monde demande encore son autographe 10 ans après son dernier grand exploit sportif ! Julie affirme avoir imaginé Cade sous les traits de Matt Bomer… Moi, j’achète tout de suite et peu importe qu’il soit trop beau (le premier qui dit gay s’expose à des représailles terribles – je ne veux pas le savoir) pour être honnête !
Cade est donc beau comme un dieu grec et il est en route vers une carrière fabuleuse. Un beau parti s’il en est.
Brooke de son côté est juriste pour une compagnie en plein essor, qui multiplie les restaurants prestigieux et les contrats juteux. Elle travaille comme une dingue au rythme de 16h par jour, 6 jours par semaine, et a pris 3 jours de congé depuis deux ans. Elle travaille parce qu’elle le veut bien, parce qu’elle s’est toujours donné les moyens de réussir et qu’elle a beaucoup de choses à prouver (à se prouver à elle-même en tout cas). C’est une femme forte, décidée, une avocate très compétente et qui ne se laisse pas intimider.
Ce type d’héroïnes semble être une spécialité de Julie James et j’ai trouvé que cette fois, l’équilibre était particulièrement réussi. En tant qu’ancienne avocate, Julie parle bien de ce qu’elle connait et cela se voit.  
Brooke, perchée sur ses talons de 10 cm, domine toutes les situations. Elle n’est jamais prise au dépourvu à grands coups de préparations intensives et de vie sociale sacrifiée, et possède un sens de la répartie qui en déconcerte plus d’un.
Ce qui fait que, quand Cade débarque dans son bureau un vendredi à 17h, tentant une méthode d’intimidation vieille comme Hérode à grands renforts de menaces d’entrave à la justice, notre héroïne du jour n’apprécie pas du tout et s’empresse de le remettre à sa place avant de lui extorquer, en échange de sa coopération, une faveur « à venir ». Faveur dont elle pourrait bien avoir besoin bien plus tôt qu’elle ne l’avait imaginé. Voilà à quoi sert d’être une bonne négociatrice de nos jours…
J’en vois qui commencent déjà à hausser les sourcils. Pas de panique car, en dépit de débuts un peu chaotiques, ce n’est pas une énième histoire de « je te hais-je t’aime ». Juste une histoire de deux caractères forts qui se défient et s’affrontent, tout en ayant l’un pour l’autre une bonne dose de respect et, élément hautement choquant il faut croire, d’humour !
 
Si Cade et Brooke se chamaillent, s’ils se moquent parfois un peu, s’ils font des sous-entendus, c’est pour mieux chercher leurs limites et prétendre se protéger derrière une façade d’humour et de sarcasme.
 
Évidemment, comme toute bonne romance qui se respecte, les choses devront changer, et de fil en aiguille, vous obtenez une romance pétillante et légère, parfaite pour une lecture de week-end !
  
  
Bonne lecture,
Chi-Chi
 
Publicités

12 réflexions sur “Love irresistibly

  1. Ouais, trop cute!!!et j'aime beaucoup le fait que l'histoire d'amour ne se fait pas sur fond d'intrigue FBI en fait… mais de manière plus complexe et finalement très naturelle. Et puis Morgan… miam quoi!

  2. Huuummm, Matt Bomer ❤ Bon ça y est il faut que j'achète ce livre. D'ailleurs je vais lire toute la série. Peut-être même en anglais. (ça ce sont de bonnes résolutions ou je ne m'y connais pas)

  3. ahhh non non non je ne lirais pas cette chronique !!!j'adore cette série du coup je veux pas prendre le risque de me spoiler !! dès qu'il sera lu, je la lirais 😀

  4. Oui oui c'est très chouette, un des meilleurs contemporains que j'ai lu récemment, et certainement le meilleur de l'auteur depuis un moment! 🙂

  5. Pareil que Min. Suite à cette chronique et à celle de Cess, j’ai fondu sur mon kindle et je l’ai lu dans la foulée. C’est très drôle, romantique et chaud. Exactement ce que je demande à une romance donc. Merci pour la recommandation. J’attaque donc le tome1, après avoir lu le 4. Les maths et moi …

  6. Pingback: Love Irresistibly, Julie James | tamaculture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s