Francis et la Dame rose

Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas penchées sur la question des couvertures, non?

Les grands chef-d’œuvres classique des années 70-80-90 auront presque réussi à nous faire oublier qu’avant, il y avait déjà tout un commerce autour de la couverture de romance et que quelques artistes de talent sont passés par là pour imposer leur style pendant un temps…

Je regrette presque d’avoir perdu la « spécificité » de ces illustrateurs, qui n’utilisaient pas une banque d’image et un ordinateur, mais un crayon et de la peinture pour donner vie aux personnages d’un roman.

Et parmi ces artistes, il y en a un que j’aime tout particulièrement, et qui s’est fait connaitre en étant l’illustrateur de Barbara Cartland, la grande dame de la romance, pour des centaines de livres (je parle bien sur des éditions originales…).

Francis Marshall, britannique né en 1901, se destinait d’abord à une carrière dans la Marine.

De cette époque, il a gardé un gout certain pour les uniformes et les costumes d’époque, il n’y a qu’à voir l’allure martiale de ses héros, bien loin de la plastique bodybuildé de Fabio! En 1920, il quitte l’armée pour se lancer dans l’art, en passant par une école prestigieuse puis en intégrant les équipes de Vogue en 1928. Il y fera une carrière brillante, avec un œil particulier pour la vie mondaine de l’Angleterre avant la guerre, les bals, l’opéra, les courses, la chasse…

Réengagé en 1939, il reviendra à l’illustration et à la publicité dès 1945, en free-lance. Il continuera à travailler pour Vogue jusqu’à sa mort en 1980, et à illustrer les livres de la Dame en rose… Ses romans mais aussi ses deux autobiographies et ses manuels d’étiquettes, dans un style qui nous semble aujourd’hui un peu suranné (ce qui ne m’empêche pas d’en être fan), mais qui à l’époque était moderne et élégant. Si j’aime tout autant son dessin de mode, c’est pour ses illustrations que je l’évoque ici, en recommandant à tous les férus d’art de chercher à en savoir un peu plus sur cet artiste un peu trop souvent oublié, qui a travaillé avec les plus grands et a laissé plusieurs livres de référence sur l’illustration de magazine.

Vous pouvez notamment aller voir ces deux liens, hélas en anglais, je n’ai pas pu trouver de site de référence francophone…

Je vous laisse pour aujourd’hui avec quelques uns de mes exemples favoris!

Bonne journée,
Chi-Chi

Publicités

14 réflexions sur “Francis et la Dame rose

  1. Hé bien, je partage entièrement ton avis! C’est la classe ces couvertures! Par contre, j’ignorais totalement le nomdu peintre, je me coucherai moins bête ce soir (Par contre, prise de curiosité,j’ai cliqué sur le lien que tu donnes avec « Fabio ». Hum. My, my, comme dirait Cess. Tout un programme. Du coup,je comprends mieux d’où vient l’expression « étalon italien » hu hu ^^ )
    Belle journée ladies!

  2. J’ai toujours trouvé les couvertures des Barbara Cartland follement romantiques. D’ailleurs en général elles me servaient de critère de choix (j’étais jeune !! :-)) alors que les histoires me faisaient général grincer des dents et les héroines me donnaient des envie de baffes. Les couvertures plus récentes sont moins romantiques je trouve. Elles sont plus sexy (voire hot), parfois très belles (et parfois elles vous font fuir ou vous demander ce qu’elles peuvent bien représenter) mais moins romantiques. Je suis comme Tam-Tam. les couvertures avec Fabio ne me font pas (autant) rêver.

    • 😀 contrairement à T. je ne suis pas souvent nostalgique des couvertures anciennes, mais celles-là, je fais une exception! En revanche, j’ai lu 2 Barbara dans ma vie et je ne compte pas en essayer d’autres… 😉

      • Il faut en lire pour être effarée de son côté « vieux jeu ». Ca vaut un Harlequin vintage !! 😀 Même si je me rappelle de quelques héroines avec un peu plus de caractère et de répondant que les autres. Du coup j’espérai toujours tomber sur le même type. Et la plupart du temps, elles étaient juste cruches.
        Je ne regrette pas forcément les anciennes couvertures, parce qu’elles ne correspondraient de toute façon pas au contenu des romances actuelles, mais ces illustrations là sont vraiment romantiques je trouve. Il faut quand même reconnaître que certaines couvertures aujourd’hui vous incitent à acheter le livre en ligne pour ne pas voir le sourire entendu (ou ironique) de la caissière/du caissier.

      • Ouiiiii… Bon on va dire comme dans tous ces vieux livres en fait, une seule potable suffisait à nous encourager à continuer dans l’espoir d’en trouver une autre… 😉
        Quand au regard entendu de la caissière, que de souvenirs…

  3. Moi aussi, j’aime bien ! Ça fait un peu vieillot, mais dans le bon sens : comme les livres que je dénichais chez les amis pendant les vacances d’été… (Les livres jeunesse étaient aussi illustrés, et le sont d’ailleurs toujours, en tout cas plus que les couvertures adulte.)

    • J’ai gardé des livres d’enfants juste parce que je trouve les illustrations belles, c’est un vrai travail d’artiste souvent! 🙂

  4. Merci pour cette découverte ! ces couvertures sont de véritables oeuvres ! j’adore la toute première et celle de Moon Over Eden !

    par contre Barbara Cartland ce n’est pas pour moi, je crois que j’en ai lu deux, et ça m’a vaccinée !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s