The best man

Le nouveau Kristan Higgins est sorti. C’est un peu comme le Beaujolais nouveau, une étape obligée pour moi…

J’ai donc commandé, (en papier, mon premier exemplaire depuis plus de six mois je crois incroyable, non ?) reçu et dévoré The best man.

J’ai beaucoup beaucoup beaucoup aimé. Et comme je suis sympa, je ne vais pas vous faire le coup du suspense et je m’empresse de vous en dire plus…

Faith s’est fait larguer devant l’autel par son fiancé parfait, high-school sweetheart, qui lui avoue être gay. Plutôt une mauvaise surprise avec huit ans de relation. Et avec toute la ville comme témoin. Attrapant au passage sa valise de lune de miel, Faith s‘envole dans un nuage de tulle virginal pour San Francisco, histoire de tourner la page et d’aller voir ailleurs comment ça se passe. 

Petit bond en avant de trois ans, laissez-moi vous dire que si, professionnellement, cela se passe très bien, côté cœur, pas facile de se remettre. Surtout quand on a, comme Faith, un radar à gay complètement incompétent (à ce stade d’incompétence, je crois qu’il n’y a même plus de mots pour l’exprimer), que l’on craque systématiquement sur des gays ou de travestis (ou des hommes mariés mais c’est une autre affaire). Pour finir par arranger des rendez-vous entre ses exs. Qui se marient ensuite. Dramatique. Faith a une poisse phénoménale, mais elle ne perd pas son sens de l’humour. Elle va même au mariage de ses exs, c’est vraiment une fille sympa. Qui en a un peu marre, mais sympa (ne vous méprenez pas, cela ne veut pas dire que c’est un paillasson, attendez et vous verrez…).

Seulement voilà. San Francisco (avant ou après l’orage), ne devait être qu’une parenthèse, et Faith commence à avoir envie de rentrer chez elle, à Blue Heron, haut lieu viticole de l’état de New York, où vit et travaille toute sa famille. Et accessoirement son ex-fiancé. Le refrain qui accompagne son retour semble devoir être « Ma pauvre Faith, comme cela doit être difficile pour toi » ou quelque variante du genre. Refrain certes plein de bonnes intentions mais nous savons tous de quoi est fait l’enfer. Heureusement que Faith est sympa, et que, aussi agacant que cela puisse être, elle préfère s’échapper par la fenêtre des toilettes plutôt que de devoir se montrer impolie (un grand moment) (mythique).

A Blue Heron, Faith ne peut pas échapper à son passé, et cela implique en plus de l’ex-fiancé, l’ex-témoin du fiancé. Levi, le meilleur ami-qui-ne-l’a-jamais-vraiment-aimé, la plaie qui a osé intervenir au moment du « Si vous connaissez une raison pour laquelle cet homme et cette femme ne devraient pas s’unir, parlez maintenant ou gardez à jamais le silence »… Autant vous dire que sa simple vue la met d’humeur charmante. Mais, je vous l’ai dit, Faith est sympa, et polie.

Comme je commence à me répéter, il est temps de vous expliquer… Car, comme toute héroïne de romance qui se respecte, si Faith est si sympa, c’est parce qu’elle dissimule un terrible secret (enfin aussi terrible que puisse l’être un secret dans un roman de Kristan Higgins, qui sont les livres doudous les plus cutes que vous puissiez trouver sur le marché en ce moment). Son surnom au lycée, c’était d’ailleurs Princesse Super-Cute. Comment ne pas l’aimer ?! Notre héroine est donc la petite princesse de sa famille, la vraie bonne copine que l’on aimerait tous avoir, pleine d’humour avec juste une pointe d’ironie pour ne pas être ennuyeuse et ce qu’il faut de tendresse pour… Eh bien vous verrez pour quoi !


Quand à Levi… Il est ma foi fort charmant, si ce n’est un tout petit peu handicapé de la communication (dans un style qui me rend un peu moins chose que Ian en son temps hélas, mais une princesse n’oublie jamais sa première fois, c’est pour ça…). Je n’ai pas envie de vous en dire plus pour vous laisser découvrir, là encore. Mais il peut venir me faire des cookies maison quand il veut…

Deux choses pour terminer. D’abord, je trouve que Kristan s’améliore de plus en plus dans ses fils narratifs. Avec un narrateur omniscient, alternant les passages du point de vue de chacun de nos héros, et de nombreux retours en arrière, elle raconte une histoire qui se déroule autant dans le passé que dans le présent. C’est tout un univers qu’elle met en place, expliquant l’histoire commune que partagent tous les personnages (et j’inclus là-dedans un certain nombre de personnages secondaires plutôt intrigants – ce qui tombe bien car il semblerait que ce livre soit destiné à faire partie d’une série – tout en restant assez subtil pour que je sois bien incapable de deviner quels personnages auront droit à leur histoire !). Et d’autre part, vous vous souvenez tous que Kristan se distingue en écrivant des livres où il n’y a pas de scènes sexys ? Eh bien, sans aller jusque-là, cet aspect de la relation entre nos héros est bien plus présente (et donc décrite) que dans aucun de ses livres précédents, et notre auteur s’en sort avec talent.

Un super livre donc, dévoré en une journée, et maintenant, comme d’habitude, j’en veux plus…


Quel est la date de sortie du prochain déjà ? Pas encore annoncée ?
 
Je souffre déjà des effets d’un manque avancé…
 
 
Bonne lecture,
Chi-Chi

PS : J’ai récolté deux indices sur le prochain livre qui expliquent aussi mon état… Ce sera un mariage arrangé et le héros s’appelle Colin (comment ça, dans mes rêves? oui bon, ok, seulement un mariage arrangé, mais Kristan a demandé des noms de héros sur FB et j’ai milité pour Colin alors il a ses chances…)!!! 
 

Publicités

21 réflexions sur “The best man

  1. C'est pas gentil de parler comme ça de livres qui viennent de sortir en VO :'(J'adore cette auteur (seul Tout sauf le grand amour m'avait grandement decue, mais il parait que ca vient de moi, partout où je passe il a été adoré ^^)Enfin, maintenant, il va me falloir désespérément attendre la VF à moi que cet été je me mette a la VO et devienne bilingue 😀

  2. Je viens de le commander chez Foyles, impossible de le trouver en librairie, ni chez eux, ni chez Waterstones, c'est quoi ce scandale ?!? Trop hâte de le lire ^^Je trouve aussi que Kristan Higgins s'améliore de livre en livre (et on l'adorait déjà avant!).

  3. Oooohh mon petit cœur se brise, un livre de KH qui n'est pas aimé… (bon, entre nous, je vous avoue un secret, de tous ses livres, c'est celui que j'ai le moins aimé…)Je garde donc bon espoir de vous convaincre! Toi et moi (My one and only), et L'amour et tout ce qui va (All I ever wanted) avec sont NETTEMENT meilleurs. D'ailleurs ces deux-là sont chroniqués sur le blog, alors que Tout sauf le grand amour ne l'est pas, ce n'est pas un hasard! ;)Et celui-là vaut la peine de passer à la VO (en plus c'est un style pas trop difficile pour les débutants…).

  4. Il faut vraiment que je découvre Kristan Higgins 🙂 je pense commencer avec All I ever wanted, il faudra sans aucun doute que je le commande puisque je veux le lire en VO (je préfère les couvertures VO à celles de quelques VF… non ce n'est pas du tout idiot comme motif de choix) Et celui là a l'air bien sympa aussi (elle a un truc avec les chiens par contre ou quoi? J'espère qu'elle ne va pas réussir à me donner envie d'en avoir un mais j'en ai bien peur)

  5. Bon, tu as gagné, je le commande…tu es redoutable!et puis Mon préféré restant Ian (pour le coté silencieux)(tiens comme c'est étrange en effet), j'imagine que je vais swooner à mort avec Leeeviiiiii!!!

  6. Je valide totalement, All I ever wanted est super, et un très on choix pour débuter!!! Quand à la VO, je suis partisane, quand on as la chance de pouvoir lire le texte original il vaut mieux en profiter… Et toutes les excuses sont bonnes pour choisir une édition plutôt qu'une autre! 😉 Elle a effectivement un grand amour des chiens, ce sont des ressorts qui lui permettent de créer quelques situations. Ceci dit, je n'aime pas trop en général les histoires où les animaux ont un grand rôle, et chez elle, cela ne me dérange pas, l'équilibre est bien contrôlé!

  7. Comme d'habitude, tu as tout dit, ou juste ce qu'il faut, et mieux que je n'aurais su le faire. Et j'ai pensé à vous deux quand Levi l'appelait Princess Super-Cute, en effet 😀 C'est vraiment sympa comme histoire et j'ai bien pleuré à la fin, une recommandation en soi! Et oui, maintenant il me tarde de lire son prochain ou son après-prochain avec un Colin potentiel 😉

  8. Je veux ! Mais je vais pas pouvoir le lire en VO, j'ai un concours à préparer. Trop dur… Tu n'as pas peur qu'à force de croiser des Colin, tu es la nausée ?

  9. En réalité je croise très peu de Colin, c'est surtout que ceux qui m'ont marqué prennent beaucoup de place… Je force le trait mais ce n'est pas un prénom fréquent! 😉 Je comprends pour le concours, l'esprit occupé, tout ca… Mais vu qu'ils se sont lancés dans la traduction de son intégrale, il faut avoir bonne espoir que la VF soit pour bientot non?

  10. J'ai suivi vos sages conseils et me suis acheté mon premier Higgins hier (ben oui, je ne "lis" quasiment que des livres audio vu ma route quotidienne et ils ont finalement produit 3 livres d'elle!). So far, so good! Je me suis déjà bien marrée et j'aime son écriture. Merci les Princesses!

  11. J'ai fini The Best Man il y a quelques jours maintenant, très très bien, sauf 1 seul Bémol…SPOILER!!!j'ai trouvé que le rebondissement où Levi aide Faith à découvrir qu'elle n'est pas responsable de l'accident était de trop, un peu Deus Ex Machina et franchement un peu facile. J'aurais trouvé beaucoup plus intéressant et réaliste si Faith avait dû apprendre à confronter son passé et apprendre à vivre (être heureuse) avec sa culpabilité. D'ailleurs, même si sa mère avait été distraite par sa fille grognon, c'est pas comme si Faith avait voulu sa mort, et qui irait accuser une gosse de meurtre pour un accident comme ça?? Peut-être un peu de thérapie aurait éclairci les choses. Enfin bémol mis à part, j'ai bien aimé l'écriture et les personnages secondaires. J'aimerais bien lire l'histoire d'Honor qui fait moins "cutsie" que Faith. Merci pour la recommandation!

  12. C'est vrai que j'ai un peu "zappé" cette partie là dans mon enthousiasme mais c'est un rebondissement qui est trop facile et miraculeux, même si cela permet à Levi de se montrer sous un bon jour. Comme tu dis, il aurait été plus intéressant qu'elle apprenne à vivre avec ça! Quand à Honor, Kristan refuse de dire sur quels personnages portera la suite de la série, mais je t'avoue que j’espère aussi y avoir droit! :)Et de rien of course, on est là pour ça! 😉

  13. Pingback: The Perfect Match | In need of prince charming

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s