The Scarlet Pimpernel… sur vos écrans

scarletpimpernel22

C’est la nouvelle année et comment mieux la commencer qu’avec un beau héros de cape et d’épées?

D’abord, il y a eu ce livre, « Le mouron rouge »  écrit par la Baronne d’Orzy et recommandé par Chi-Chi, où il est question d’un sauveur masqué à l’époque de la révolution française. Ensuite il y a eu cette série de livre, où il est question d’œillet, de tulipe, de rose, et bien d’autres fleurs qui poussent dans le jardin aux espions de Lauren Willig.

Et puis il y a ma propension à aimer les séries BBC et ma tendance ces derniers temps à plus avoir envie de m’allonger devant une série qu’ouvrir un livre.

Ce qui donne… Une princesse qui décide de regarder et tester pour vous la série BBC « The Scarlet Pimpernel » de 1999/2000! Je suis adorable hein?

Nous retrouvons donc Sir Percy qui en cette fin du 18ème siècle, s’évertue à sauver les nobles de « Mme. Guillotine » et ses soldats fougueux et appliqués sous le nom sexy de « Scarlet Pimpernel » (Mouron rouge en français). Ce dernier est toujours marié à Marguerite et joue les dandy inutiles dans les salons anglais…

richard-grant-as-percy-blakeney
Et pour les jouer, des visages qui me sont très familiers: Rupert E. Grant (Penelope ou encore très récemment, Doctor Who) et avouez qu’il est sacrément « dashing » avec ce splendide chapeau sur la tête. Le summum de la subtilité incognito!

Marguerite n’est autre qu’Elizabeth McGovern, qui joue Cora dans Downton Abbey (comment ça, faudrait que j’arrête les séries BBC? Je ne vois pas de quoi vous parlez!). Dans son cas, j’avoue la préférer dans son rôle de Countess of Downton… Mais bon, j’imagine que c’est son personnage qui veut cela.

pimpernel
Venons en aux personnages d’ailleurs. Et à l’histoire et son adaptation. Après une concertation avec ma comparse, je peux d’ores et déjà vous prévenir, cette série est une adaptation « libre ». Comprendre… vous ne retrouverez pas les livres et leur structure narrative. Les personnages restent les mêmes, mais les scénaristes, ont utilisé les éléments de l’histoire de la Baronne avec liberté pour accommoder leur vision artistique.

Ce qui aurait pu donner une catastrophe, il est vrai. Mais le résultat est une histoire de capes et d’épées tout à fait honorable. Vos yeux ne saigneront pas, vous ne hurlerez pas à la trahison, sauf peut-être si vous regardez les épisodes d’1h30 avec le livre dans les mains!

J’ai pour ma part passé un très bon moment, et particulièrement apprécié la personnification très « flamboyante » du Mouron rouge par Rupert E. Grant. Tour de force quand on sait que je ne le connaissais que dans des rôles où son principal atout était son manque de sexytude et de charme! Un très beau grand écart!

Allez, laissez vous séduire vous aussi par les série BBC!!
Et puis sinon, vous pouvez aussi allez lire (ou relire) le livre!

 

Bon mercredi à tous,
Tam-Tam

Publicités

8 réflexions sur “The Scarlet Pimpernel… sur vos écrans

    • faut croire que le coté un peu kitchouille ou vieillot m’a plu pour une fois.
      ou alors les hormones!!! je l’ai vu avant l’arrivée du « colis », donc j’étais chargé un max en hormones :-p

  1. C’est dingue, c’est la seconde fois cette semaine que j’entends parler de The Scarlet Pimpernel alors que je connaissais pas du tout (j’ai vaguement dû entendre le nom de Mouron rouge une fois) ! Je commence à croire que c’est un signe et qu’il faut que je lise ce livre 😀

    • Le livre, toutafé!!!
      la série, disons qu’elle est vachement sympa mais pas à mettre sur la liste « a voir d’urgence »!

  2. Connaissais pas, par contre je suis morte de rire, parce qu’à chaque fois je lis The Scarlet Pimprenelle ce qui est assez drôle mis bref passons !

    C’est tentant mais j’ai vraiment absolument pas le temps entre les séries en cours + les Miss Fisher (j vous dis pas merci) + la lecture + (le plus imposant) la fac et le capes 😥

    vite vite l’année prochaine j’espère que ‘jaurai plus de temps ! En tout cas, je note je note (surtout que la BBC c’est souvent très bon)

    • Tout pareil ! moi aussi je lis Scarlet Pimprenelle (où est Nicolas ?? et Nounours ?) du coup ça ne fait pas trop héros romantique. Les chemises de nuit à carreaux ce n’est pas très dashing ….
      Quant au Mouron rouge, je ne m’y fais pas. A chaque fois l’expression « se faire du mourron » me vient en tête et là encore, rien de romantique. :-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s