27 questions à Courtney Milan, l’interview fleuve

(Scroll down for english)

1- J’ai lu sur votre site que vous aviez travaillé dans plein d’autres domaines avant de devenir un auteur à temps complet. J’aime comment expliquez vos choix de carrière (Chi-Chi et moi-même avons nous aussi emprunté des chemins peu habituels). Pensez-vous que cela vous a aidé à créer des personnages qui sont à la fois hors du commun et réalistes?

Non, pas du tout. C’est surtout que je suis une grande curieuse, j’écoute tout le temps les conversations des autres, au restaurant et quand ils se disputent, j’ai toujours une oreille qui traine et j’aime les entendre échanger leurs arguments, quand ils prennent simplement un café à côté de moi, tout le temps en fait. Les gens hors du commun sont plus issus d’exemples de ma famille et de mes souvenirs d’enfance.

T : Hors du commun comment? Vous m’intriguez !

2- Quelle sorte de personnages avez-vous toujours rêvé d’écrire, sans trouver le temps/courage?

J’ai un duo de livres que je veux désespérément écrire, des romances contemporaines, ce qui explique pourquoi j’ai du mal à prendre le temps nécessaire à leur écriture. Je ne suis pas certaine que mes lecteurs sauteraient dessus automatiquement comme ils le font pour les autres livres. Je ne vais pas en dévoiler plus sur eux parce que si je trouve le temps, vous les lirez, et je ne veux pas vous donner de faux espoirs.

T : Gniiiiiiiiii!!!!!!!!!!!!!! Trop hâte!!!!! Et je sais que certains de nos lecteurs en seraient ravis car ils préfèrent le contemporain à l’historique!!!

3- Qu’est-ce qui vous a fait vous concentrer sur les hommes dans vos séries? (les frères Carhart, Turner, Sinister)? Et qu’est ce qui a motivé le changement, avec l’histoire de Free qu’il me tarde de lire ?

C’était une sorte d’accident. Pour les Turner, je voulais définitivement écrire sur des frères. Pour les frères Sinister, j’ai commencé avec un préambule sur deux demi-frères qui se rencontrent pour la première fois à Eton, et j’ai continué à partir de là. Mais je veux souligner que le troisième livre de la série n’est pas exactement le livre sur Sebastian. Violet est aussi un “frère Sinister”.

T : Indeed!

4- Tous vos livres se passent au Royaume Uni, avez-vous déjà voyage là-bas, prévoyez-vous/rêvez-vous de partir en vacances là-bas?

Oh je voyage. J’ai commencé lors de l’écriture de la série des Turner et j’essaye de visiter tous les endroits où se situent mes livres. J’explore pour trouver mon inspiration, je me renseigne sur l’histoire locale (ce que vous ne pouvez trouver nulle part ailleurs). J’ai passé du temps à Leicester et Cambridge lors de mes recherches sur les frères Sinister, ainsi qu’à Bristol et Shepton Mallet pour les Turner. J’ai déjà visité Wolverhampton, où commence ma prochaine série, et j’ai un voyage de prévu plus tard cette année qui sera ABSOLUMENT génial.

C : Venez en Angleterre, je suis à Londres, j’ADORERAIS vous rencontrer!!!!!
T: Ou alors écrivez une histoire qui se passe en France, hihi!

5- Concentrons-nous sur votre dernier livre. Je me demandais si vous aviez trouvé votre inspiration pour Violet dans la personne d’une vraie scientifique de l’époque, et si non, comment avez-vous créé ce personnage particulier?

Je ne sais plus comment j’ai trouvé l’idée pour Violet. J’ai toujours su qui elle était et ce qu’elle avait fait. Je suis sure que j’ai été influencée par quelque chose que j’ai lu quelque part, mais je ne m’en souviens plus. Il y a cependant tellement d’exemples de femmes ayant accompli des choses pour lesquelles des hommes ont récolté les lauriers, qu’il ne serait sans doute pas difficile de trouver des dizaines d’exemple de ce genre.

C : Violet m’a fait penser à Ada Lovelace, une mathématicienne dont j’ai lu la biographie, et dont le travail a abouti à des systèmes de cryptages qui servent encore aujourd’hui dans les ordinateurs !

6- De plus, je me demande comme Sebastian et Violet vont réussir à faire fonctionner la situation “pas d’enfants”. Parce que, même de nos jours, il n’y a vraiment qu’une seule manière d’éviter la procréation qui soit 100% efficace…

Violet et Sebastian sont doués en organisation, et il y a plein de manières de faire l’amour sans risquer de tomber enceinte. Je vais laisser cela à l’imagination des lecteurs. De nombreuses personnes m’ont écrit, certains ont suggérer que la responsabilité des fausses-couches de Violet pesait son mari, et qu’elle serait donc capable de porter un enfant au terme. D’autres ont suggéré qu’à ce stade, toutes ces fausse-couches l’auraient rendue infertile. Ou alors ils vont privilégier d’autres façons de faire l’amour sans pénétration. Je vous laisse choisir. Vous pourriez même imaginer que Violet inventerait la contraception avec des décennies d’avance, ce serait tout à fait dans son caractère !

7- Mon livre préféré de la série Sinister pour le moment est “The Heiress effect”. Je voudrais savoir comment avez-vous su qu’un héros roux serait encore plus sexy qu’un héros blond ou brun/châtain (du moins pour moi)?

Je ne sais pas, je voulais juste écrire une histoire sur un héros roux parce que personne n’en écrit jamais. Les héros rouquin ont aussi droit à l’amour, non?

T : Je ne dirais que deux mots : Jamie Fraser. Enfin, je suis d’accord avec vous, on dirait parfois qu’il n’y a que des femmes qui naissent rousses !
C : Sauf moi. Moi je ne suis jamais rousse, pour mon plus grand désespoir!
T: Mais tu es rousse à l’intérieur ma chère Chi-Chi!

8- J’ai lu que le héros de vos rêves était Mr. Milan (j’ai un petit peu couiné en lisant ça au fait). Donc comment trouvez-vous l’idée de votre personnage masculin? Est-ce que vous vous inspirez d’un homme existant (pour l’aspect physique par exemple)? Ou sont-ils tous des créations de votre imagination?

Mr. Milan est un héros formidable dans la vraie vie mais pas vraiment pour un livre. Il est très discret, n’en fait pas des tonnes, il communique très bien, est attentif et n’a pas de trauma horrible à surmonter. Son plus grand défaut est sans doute qu’il n’est pas très bon en paperasse, mais d’un autre côté, il fait la lessive ET nettoyé la salle de bain. Je ne fonde pas mes héros sur des homes réels car je n’ai pas vraiment une bonne imagination visuelle et que je ne les imagine pas avec un physique particulier. Dans mon esprit, ce sont juste des… formes. Des formes plutôt canons, mais sortes de formes avec des cheveux et qui disent des trucs plein d’esprit. Et quand j’écris une description du héros, je dois la garder écrite afin de me rappeler de son allure, du genre « Est-ce qu’il a une mâchoire carrée, ou est-ce que je confonds avec un autre héros? ». Je ne base certainement pas l’aspect émotionnel sur des personnes réels, vu ce que je fais subir à mes héros, je détesterais penser que quelqu’un a du souffrir à ce point!!

C : Vous et moi sommes pareilles, je ne suis pas du tout visuelle et les héros restent toujours très « abstraits » dans mon esprit, limite une description trop appuyée me dérange !

9- Pourquoi avez-vous choisi d’écrire à propos d’un héros vierge? Qu’est-ce qui vous a fait choisir ce trait particulier?

J’adore les héros vierges. Je ne sais pas précisément pourquoi mais c’est tellement fun d’écrire sur eux, ils peuvent avoir plein d’incertitudes et de vulnérabilités sur le sujet. Et j’adore écrire sur des hommes qui ne sont pas trop surs d’eux. Je ne crois pas que j’abandonnerai ce genre de héros un jour et j’ai du mal à comprendre pourquoi certains auteurs les évitent tellement.

C : C’est à cause d’un héros vierge que je suis tombée sur vos livre la première fois, et j’ai adore la manière dont vous en parliez. Je suis ravie de savoir qu’il y en aura d’autres !

10- Comment choisissez-vous les prénoms de vos héros?

Pour les frères Turner, j’ai choisi le nom qui leur est donné (Ash, Mark, Smite) en premier et ensuite j’ai été cherché les “vrai noms” en utilisant un moteur de recherche biblique en ligne. Pour Ash, cela a été très dur de trouver un bon verset. Pour les autres personnages, je regarde dans des vieux livres pour voir quels étaient les prénoms utilises à l’époque. J’ai même été dans un cimetière en Angleterre pour me donner des idées, mais tout le monde s’appelait George ou John, plutôt raté donc.

11- Si vous étiez un de vos personnages, qui seriez-vous et pourquoi?

Parmi toutes mes héroïnes, celle qui me ressemble le plus est Violet. Je peux être grincheuse et râleuse, mais quand je m’attèle à une tache, plus rien ne m’arrête. J’ai aussi tendance à ne pas dire ce que je suis en train de faire avant que tout soit terminé, ce qui surprend beaucoup les gens.

12- Vous dites sur votre site que vous liriez n’importe quelle histoire avec une fille travestie en garçon. Cela nous donne une idée de ce que vous aimez, mais quels sont les ressorts d’histoire qui vous agacent ? C. n’aime pas les retrouvailles, T. se méfie toujours des triangles amoureux, et pour vous ?

Je déteste vraiment les histoires de princesses dans des pays imaginaires. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais il y a quelque chose dans le fait que le pays soit complètement inventé, dans le fait que ce soit forcement une princesse, qui me rend dingue et les deux ensemble me mettent juste mal à l’aise. Certains de ces livres sont surement excellents, mais ils ne me tentent pas du tout. Et je ne suis pas fan des triangles amoureux non plus !

13- Qui sont vos auteurs de romance préférés?

Oh mon dieu il y en a tellement, j’ai peur d’en oublier. Sherry Thomas. Cecilia Grant. Tessa Dare. Ruthie Knox. Victoria Dahl. Jeannie Lin. Julia Quinn. Elizabeth Hoyt. Julie James. Ilona Andrews. Patricia Briggs.

14- Quels sont les livres (entre 5 et 10 titres) que vous mettriez dans un kit de conversion à la romance?

Avant de commencer, je précise que je ne recommanderais pas ces livres à tout le monde. Je chercherais d’abord à savoir ce qu’ils aiment lire par ailleurs. Mais il y a quelques titres qui, je trouve, représentent bien le genre :

C : OMG nous avons plusieurs livres chouchous en commun! Soulmates !

15- Quels ont été vos livres préférés en 2013?

Il y en a probablement beaucoup d’autres, mais ceux-là sont les premiers à me revenir à l’esprit.

16- Nous sommes toutes les deux des “vieilles” lectrices de romance. Et il devient un peu difficile de trouver de nouveaux auteurs, probablement car notre niveau d’exigence est de plus en plus élevé. Le fait d’avoir autant lu et de connaitre bien le genre fait que nous avons du mal à nous laisser porter par certains clichés. Vous êtes, avec Penny Reid, l’un de ces auteurs que nous suivons de près, et vous avez toutes les deux fait le choix de l’autoédition. Notre théorie est donc de penser que ce qui rend vos histoires si réussies sont des particularités qu’un gros éditeur voudrait atténuer pour mieux rentrer dans les codes. Etant donné qu’il y a peu de chance que vous écriviez assez de livres par an pour nous satisfaire, avez-vous d’autres auteurs indépendants à nous recommander ?

Je trouve moi aussi que Penny Reid est une auteur fabuleuse, et j’ai adoré son dernier livre. Une romance avec tout ce que vous ne saviez même pas que vous vouliez savoir sur les bitcoins ? Je dis oui ! C’est une comparaison très flatteuse. Je vous suggère quelques auteurs qui selon moi valent le détour, justement parce qu’ils essayent d’écrire des choses un peu différentes. Elles ne sont pas toutes autoéditées, mais la plupart mélangent avec des contrats traditionnels :

  • Kit Rocha (très TRES sexy, mais qui ne ressemble à rien de ce que j’ai lu jusqu’ici)
  • Sharing space de Nina Perez, que je viens de finir et qui est absolument adorable
  • J’ai aussi entrepris de lire l’intégrale d’Alisha Rai, j’ai adoré Night Whispers et Hot as Hades, et je me garde son prochain livre de côté pour une panne de lecture.
  • Zoë Archer écrit des aventures historiques magnifiques (elle n’est pas autoéditée) et si vous ne l’avez pas encore découverte, elle en vaut vraiment la peine.
  • Je mentionnerai avec un peu plus de prudence R. Lee Smith. Ses livres ne plairont pas à tout le monde, il y a souvent (et je veux dire, vraiment souvent) des histoires de viol. Mais si certains auteurs ignorent les standards de la romance, elle les fait carrément voler en éclats et ses livres sont hors du commun. Ce n’est pas toujours une réussite pour moi, et les histoires sont parfois très sombres, mais s’il fallait en recommander un, ce serait Heat, ou The last hour of Gann
  • Tiffany Reisz est également une auteur que je recommanderai avec enthousiasme mais “pour ceux qui ont le cœur bien accroché”. Ses livres sont étranges mais elle écrit merveilleusement bien. Beaucoup sont un peu méprisant, pensant qu’elle surfe sur la vague 50 shades/BDSM, mais la plupart de ses livres ont été écrits bien avant, et même pour quelqu’un comme moi qui n’est pas une fan du BDSM, ils fonctionnent bien et je lis tout ce qu’elle écrit.
  • Anthea Lawson / Anthea Sharp a commencé à s’autoéditer, comme moi, elle vient d’être nominée pour un RITA award en romance historique. Je suis complétement accro à sa série sur les Faeries et les jeux vidéo.
  • Ilona Andrews est en partie autoéditée et en partie soutenue par un éditeur classique, et je suis une grande fan de tout ce qu’elle écrit. Si vous ne connaissez pas encore Clean Sweep, c’est une histoire à la fois intelligence et adorable.
  • La série des McCarthy de Marie Force est l’exact opposé de stressant, j’en lis un à chaque fois que je veux me détendre.
  • Avez-vous déjà lu un livre de Ruthie Knox ? C’est une auteur formidable.

C : Ruthie Know ayant été mentionnée 3 fois dans les 3 dernières questions, je pense que cela va être mon prochain auteur à découvrir !

17- Vous écriez des romances historiques qui sont vraiment (vraiment) excellentes. Mais aimez-vous autant les autres genres de littérature (romance ou autre) et pourquoi ?  

Merci! Je lis beaucoup de choses différentes, mais en majorité, science-fiction, fantasy et romance. Je lis aussi pas mal de YA. Je lis tous les genres de romance, beaucoup de contemporain, paranormal et bien sûr d’historique, mais j’évite les histoires trop violentes.

18- Quelle est la première romance que vous ayez lu, et quand?

Ma première romance était A Civil Campaign de Lois McMaster Bujold, vers la fin 1999. J’adore ce livre et je voulais en découvrir d’autres dans la même veine. Comme sa dédicace s’adressait à 4 auteurs qu’elle considérait comme ses plus grandes influences, et que l’une d’elles était Georgette Heyer, en 2000 j’ai commencé à lire ses livres. Entre 2000 et 2001 j’ai dû lire 60 ou 70 livres d’elle, et à partir de là, j’ai pu explorer d’autres auteurs. Je dirais qu’en 2003, j’avais lu des tonnes de romance historique !

19- Quel livre se trouve sur votre table de chevet en ce moment?

Il y a tellement de choses sur ma table de chevet! Je viens de finir Run or Die de Kilian Jornet, je suis en train de lire Three Weeks with Lady X d’Eloisa James. J’ai également un exemplaire d’Absolute Surrender de Jenn LeBlanc qui sortira bientôt (elle écrit des romances historiques extrêmement sexy… avec des illustrations !) et qui attend que je me précipite dessus.

20- Est-ce que vous avec une méthode d’écriture ? Du genre vous enchainer au bureau comme d’autres vont au travail ? Ou plutôt attendre d’être emportée par l’inspiration ?

J’ai une routine bien établie, mais on ne pourrait pas la comparer à aller au bureau. Sans cette routine, je n’arriverai jamais à rien. Je travaille par sessions d’1h30, coupées de pauses d’1h, de 6h30 du matin jusqu’à 7h du soir. Je coupe internet quand je travaille, je me laisserai trop distraire sinon ! Le soir, je prends le temps de répondre à mes mails et de gérer tout l’administratif. Mais comme je n’arrive pas à travailler plus d’1h30 à la suite, j’essaye d’entrecouper mes heures d’écriture avec les courses, les tâches ménagères, m’occuper de mon chien, faire du sport…

21- Quelle est votre drogue de prédilection ? Thé ou Café ?

Sans hésiter, thé. Je n’aime pas du tout le café mais j’ai un placard rempli de différentes sortes de thé!

22- Plutôt du matin ou du soir?

Du matin! Je m’endors très facilement le soir, vers 9 ou 10h, et je me réveille très tôt le matin.

23- Dans la vie, êtes-vous à cheval sur les convenances (comme Chi-Chi) ou plus susceptible de jurer (comme Tam-Tam)?

Définitivement plus susceptible de jurer! Je peux être très expressive, ce qui pose parfois problème, et je dois alors faire un effort dans le contexte professionnel. Ce qui n’est pas toujours couronné de succès !

24- Jupes (robes) ou pantalons?

Pantalons la plupart du temps, jupes pour les conférences.

25- Chocolat ou fromage?

100% fromage.

26- Mc Steamy or Mc Dreamy?

Attendez, je peux encore accepter de choisir entre chocolat et fromage ou entre thé et café, parce que je n’aime pas trop le chocolat et que je déteste le thé, mais cette question-là est parfaitement injuste. Pourquoi choisir ? Je peux garder les deux ?

27- Mer ou montagne?

Je vis dans le Colorado, donc au milieu des montagnes. Le choix est un peu facile en faveur de la montagne !

Mille merci à Courtney d’avoir pris le temps!

Bonne journée à tous,

Love

Chi-Chi et Tam-Tam

1- So I read on you website that you had many other careers before being a full time author. I love how you explained your career path choices (both chi-chi and I have very unusual paths like yours). Do you think it helped you create characters that are both unusual and so real at the same time?

No, not at all. That happens because I’m nosy. I listen in on conversations that other people are having all the time: when they’re at dinner and arguing (I love overhearing other people’s arguments), when they’re sitting across from me in the coffee shop, any time.

The unusual characters are more a function of me and the family I was in growing up.

2- And also, what kind of characters have you always dreamed of writing about, not finding the time/courage?

I have a set of books (two) that I desperately want to write. They are contemporary romances (which is why I’m struggling to make time for them—I don’t think my readership would automatically snap them up the way they would my other books).

I’m not going to say anything more about them because if I find the time, you’ll read them, and I don’t want to raise any hopes either way.

3- What made you chose to focus your series on the men (brothers Carhart, Turner, Sinister)? And what made you decide to change that (I cannot wait for your story on Free)?

This was kind of an accident. For the Turners, I definitely wanted to write about brothers. For the Brothers Sinister, I started with the premise of two half-brothers meeting each other for the first time at Eton, and went from there. But I do want to point out that the third book in the series is NOT necessarily Sebastian’s book. Violet is also a Brother Sinister.

4- All your books are set in England, have you already travelled there, do you plan to/dream of vacationing there?

I actually visit. Starting with the Turner series, I try to visit all the places where I’m setting books and walk around and get inspiration and read local history that you can’t get anywhere else. I spent time in Leicester and Cambridge while researching the Brothers Sinister, Bristol and Shepton Mallet for the Turners.

I’ve already visited Wolverhampton, which is where my next series will start. And I have a trip planned for later this year which will be COMPLETELY awesome.

5- Let’s focus on your latest novel: I was wondering if you found your inspiration for Violet in a real female Scientist of that time, and if not, how did you come up with this particular character?

I don’t remember how I came up with the idea of Violet. I’ve always known who she is and what she’s been doing. I’m sure it was prompted by something I read somewhere, but I don’t remember that any more.

There were so many instances, though, of women doing things and men getting the credit, that it wouldn’t be hard to come up with ten or twenty or thirty such examples. Really.

6- Also, I wonder how are Sebastian and Violet going to manage the “No kids” situation? Because even nowadays, there is only one way to avoid procreation that is 100% effective…

Violet and Sebastian are good at timing things, and there are actually lots of ways you can have sex without risking having kids.

I’m going to leave this up to the readers. I’ve had lots of people write to me. Some of them have suggested that the cause for Violet’s miscarriages lay in her first husband, so she might be able to carry a child to term. Others have suggested that at this point, she might be infertile entirely as a result of her miscarriages. Or maybe they just have lots and lots of oral sex.

Your choice.

If you want to imagine it, Violet could very well invent birth control many, many decades early. It would be just like her.

7- My favourite book so far in the sinister series is “the heiress effect”. I would like to know how did you know that ginger would be even sexier than regular brown/chestnut or blond (at least for me)?

I didn’t know that! I just wanted to write a ginger hero because nobody ever writes ginger heroes. Ginger heroes should get love, too, right?

8- I read that your dream hero is Mr. Milan (I kinda swooned a little reading that btw), so how do you come up with the idea for your male characters? Do you base them on real actual men (for the physical traits for example)? Or are they creation of your imagination?

Mr. Milan is a wonderful hero in real life and a terrible one for a book. He’s very low key, no drama, good at communicating, listens well, no horrible trauma to overcome. His main flaw is that he’s not very good at doing paperwork, but on the other hand, he does the laundry AND he cleans the bathrooms.

I don’t base my heroes on real men. I don’t have a very good visual imagination, so I don’t imagine my heroes as anything in particular. In my mind, they’re just sort of…blobs. Good-looking blobs, naturally, but sort of blobs with hair and stuff who say witty things. And then I write a description of the hero, and I have to keep it written down so I can keep track of how he looks. Does this guy have the square jaw, or is it some other hero?

I certainly don’t base their emotional characteristics on real people. I’m pretty mean to my heroes in my books; I’d hate to think that someone else had gone through all that crap.

9- Why did you choose to write about a virgin hero? What made you choose that particular trait?

I love virgin heroes. I don’t know why I like writing them, but it’s so much fun. Guys who are virgins can have all kinds of uncertainties and vulnerabilities about sex. And I love writing men who are uncertain.

It is so much fun. I will never stop writing virgin heroes, and I don’t know why other people avoid it.

10- How do you choose the names for your heroes?

For the Turner brothers? I chose the names that they were called (Ash, Mark, Smite) first, and then had to look up their “real” names using an online Bible search program. It was really hard to find a good Bible verse for Ash. For the other characters, I look at old books and see what names were in use then.

I went to a graveyard in England to get some idea, but everyone was named George or John. So that didn’t work.

11- If you were one of your hero/heroine who would you be and why?

I am most like Violet of all my heroines. I’m cranky and ornery and then I go and do lots of stuff and kick ass at it. And then I don’t tell anyone I’m doing it until long after the fact. People are confused and surprised by this.

12- You say that you would read anything with a girl dressed as a boy. So we know how to make you read, but any pet peeves? Chi-Chi isn’t found at all of long lost love stories, and I am suspicious of love triangles. Do you have any of the sort?

I really hate stories about princesses of fake countries. I don’t know why, it just drives me nuts. The whole fake country thing. The whole princess thing. Together, that just makes me feel squirmy.

I’m sure that the fake country princess books are really good books, but they are not books that appeal to me.

I don’t really like love triangles, either.

13 -Who are your favourite romance authors?

Oh my goodness. I have so many of them. I’m afraid I’m going to forget.

Sherry Thomas. Cecilia Grant. Tessa Dare. Ruthie Knox. Victoria Dahl. Jeannie Lin. Julia Quinn. Elizabeth Hoyt. Julie James. Ilona Andrews. Patricia Briggs.

14- Which books (name between 5 and 10) would recommend as a romance conversion kit?

I should preface this by saying that I wouldn’t recommend all of these books to all readers—I’d want to know what they also read and enjoyed first. But here are some books that I think represent some of the best of the genre.

Tessa Dare’s A WEEK TO BE WICKED.
Sherry Thomas’s THE LUCKIEST LADY IN LONDON.
Susan Elizabeth Phillips’s AIN’T SHE SWEET
Jennifer Crusie’s BET ME
Anything by Kresley Cole
Nora Roberts’s IN DEATH series
Julia Quinn’s THE DUKE AND I (and really, the entire Bridgerton series)
Marie Force’s McCarthy series
Elizabeth Vaughan’s WARPRIZE

15- Which romances are your pick of 2013?

Tessa Dare’s ANY DUCHESS WILL DO
Sherry Thomas’s THE LUCKIEST LADY IN LONDON.
Graeme Simsion’s THE ROSIE PROJECT
Ruthie Knox’s BIG BOY
Probably lots of others, but those are the ones that I know came out in 2013 and that I can remember most intensely right now.

16 -We have read romance for a long long time. And finding new authors is getting harder every year as our reader experience become more acute. We know what we like, and we are not fooled so easily anymore (sadly). Penny Reid and yourself are our new authors to watch. And both of you have in common your decision to auto publish your stories. We concluded that what we adored in your stories must precisely be what the publishers such as Harlequin want to smoothes, even erase. So, as it will probably be impossible for you to feed our need for romance novels, do you happen to know other authors/friends that have taken this path to write freely their stories?

I think Penny Reid is a fabulous author, too, and I loved her latest one. A romance about bitcoins? Yes! Everything I have always wanted and never known that I did. I’m in very good company there.

Here are some authors who I think are also worth a try because they’re doing different things. Not all of them are self-publishing, but some are, and some are doing some self-publishing and some traditional publishing. So here’s a list of people who I think are out of the box:

•    Kit Rocha (these books are VERY hot – but like nothing I’ve read before).
•    I just read Sharing Space by Nina Perez which was absolutely adorable.
•    I’m slowly working through Alisha Rai’s backlist—I totally loved Night Whispers and Hot as Hades, and I’m saving her next books for when I’m in a reading slump.
•    Zoë Archer writes amazing historical romance adventure books (not self-published, but still outside the box) – if you haven’t read her, do give her a try.
•    With trepidation, I will mention R. Lee Smith. Her books are not for everyone—they have a lot (and I do mean A LOT) of rape in them. But if other people are writing outside their box, R. Lee Smith isn’t even bothering with boxes. She does some really, really different things. It doesn’t always work for me, and she goes really dark, but if you want something completely different, pick up HEAT or THE LAST HOUR OF GANN.
•    Tiffany Reisz is another author that I’ll recommend enthusiastically, but also say “but beware, because these are not for the faint of heart.” Her books are completely wrong, and yet she’s an utterly brilliant writer. I think a lot of people dismiss her because they think she’s just a 50 shades BDSM knock off, but (a) she wrote most of her books BEFORE 50 Shades hit it big, and (b) I don’t really like reading BDSM, and I will read anything she writes.
•    Anthea Lawson / Anthea Sharp has started self-publishing, and like me, she was nominated for a RITA award in historical romance. I’m addicted to her young adult series about Faeries and computer gaming.
•    Ilona Andrews both self-publishes and publishes through a publisher, and I love all of her books forever. If you haven’t read Clean Sweep, it’s smart and utterly adorable.
•    Marie Force’s McCarthy series are exactly the opposite of stressful. I read one whenever I need to relax.
•    And have you read Ruthie Knox? She’s an absolutely lovely author.

17- You write (very very good) historical romance. Do you enjoy other genre (within romance or not)? Why?

Thank you!

I read lots of things—but mostly some variant of science fiction and fantasy and romance. I also read a lot of young adult books. I’ll read all genres of romance, but I can’t really handle anything with a lot of violence in it. I read a lot of contemporary, paranormal, and of course historical romance.

18- What was the first romance you read? And when was it?

The first romance I read was A Civil Campaign by Lois McMaster Bujold, which I read in late 1999. I loved it forever and wanted to read more books like it. Her dedication in the front was to four other authors who she counted as serious influences, and one of those was Georgette Heyer. So in 2000, I started to read Heyer. I read about 60 or 70 Heyers between 2000 and 2001, and then started to branch out into reading historical romances.

By the time 2003 came along, I’d read a ton of historical romances.

19- What book is on your nightstand right this minute?

I have so many books on my nightstand! I just finished Run or Die by Kilian Jornet. I’m reading Three Weeks with Lady X by Eloisa James. I have an early copy of Jenn LeBlanc’s Absolute Surrender (she writes extremely hot historical romances…with illustrations!) begging to be read.

20- Do you have a writing routine? Do you sit down writing like other people go to work? Or do you wait for inspiration to swallow you whole?

I have a routine, but it’s not like going to the office and working. If I didn’t have a routine, I would never get anything done. I work in about 1.5 hour blocks on / 1 hour off from about 6:30 AM to 7 PM. I have to turn off the internet while I’m working or I’d never get anything done. In the evening, I maybe answer e-mails/take care of business.

I can’t work for more than about 1.5 hours at a time, so I try to intersperse the working hours with running errands, making food, walking the dog, exercising.

21- What is your drug of choice? Tea or coffee?

I am definitely a tea person. I do not like coffee at all, but I have an entire cabinet filled with different teas!

22- Early bird or night owl?

Early bird! I fall asleep very easily at night—at around 9 or 10 PM—and then wake up really early in the morning.

23- In life, are you always proper (like Chi-Chi) or prone to curse (like myself)?

I am definitely a curser. I curse so much, it can be a problem to try and remember not to do it in when I’m supposed to look professional. It doesn’t always work.

24- Skirts (dresses) or trousers?

Trousers most of the time. Skirts at conferences.

25- Chocolate or cheese?

Cheese. 100% cheese.

26- Mc Steamy or Mc Dreamy?

Wait, I was okay choosing between chocolate and cheese and coffee and tea, because I barely like chocolate and hate coffee, but this is not fair. Why do I have to choose? Can’t I have both?

27- Ocean or Mountain?

I live in Colorado, which is right in the middle of the mountains. So my vote is definitely for mountains.

    

Thank you Courtney!

Love, Chi-Chi and Tam-Tam

    

Publicités

15 réflexions sur “27 questions à Courtney Milan, l’interview fleuve

  1. Super interview!
    Courtney, dépêchez-vous en effet d’écrire des contemporains!

    Je suis totalement d’accord sur la visualisation des héros. Franchement, à part l’image de Pierce Brosnan qui me vient à l’esprit rapidement dès que le héros est brun, par la suite je ne fais pas trop attention à la forme de sa machoire et je n’ai pas besoin d’une description trop détaillée. Par contre, j’aime bien qu’on me décrive l’héroïne, pour que je l’imagine rapidement, et je trouve qu’on y passe beaucoup moins de temps dans les contemporains en ce moment. Serait-ce l’effet des réseaux sociaux, où on voit beaucoup d’images de héros et moins de héroines?

  2. Géniale interview !! Mon préquelle m’attend gentiment sur ma table de chevet et je crois que finalement je vais attendre la sortie du tome 1 (enfin le 2 en VF pour me lancer 🙂 ). Il y est en compagnie de The Rosie Project , Le temps n’est rien et du Penny.

    Pour ce qui est des héros je suis pareil, j’aime pas les trop longues description, ça enlève tout l’imaginaire et le bonheur de se créer le héros tel qu’on le rêve !

    Une héroïne qui fait penser à Ada Lovelace? j’ai vraiment hâte (d’ailleurs Chi-Chi c’est quelle biographie que tu as lu?)

    Et pour finir Mc Steamy or Mc Dreamy? Cette question est vraiment trop cruelle les filles !

    @Chi-Chi: surtout que trop de muscle tue le muscle. … c’est juste laid !

    • 😀 j’aurais du penser qu’une étudiante en math saurait qui est Ada Lovelace! J’avais lu Ada Byron : la comète et le génie de Dorothy Stein, quand j’avais 15 ans je pense?

      • je sais qui elle est (j’avais fait un mini mémoire où le langage ada apparaissait) mais justement j’aimerais bien lire sa biographie complète, il y a tellement peur de mathématiciennes reconnues que c’est toujours passionnant de lire leurs histoires !

  3. Hiiiii !!! Merci pour cette interview !!!
    Je viens tout juste de découvrir Courtney Milan et j’adoooooore !!!
    Cette interview m’a confortée dans l’idée que je me faisais d’elle ! Ça me donne envie de lire TOUS ses livre, très vite !

    • Ouiiiiiiiiiii tous ses livres, vite vite, ils en valent vraiment la peine!!!! 🙂
      (je n’ai pas lu sa première série en entier encore, je me la garde pour un jour de disette)

  4. ai entamé un readathon du « you must read » de Courtney Milan : Anthea Lawson, section historique check. classique mais efficace. Kit Rocha (en fait 2 auteurs qui font du à 4 mains) check… sex à mort, bien écrit, m’ébouriffe les cheveux … je vous tiens au courant pour Ruthie Knox et Marie Force si vous voulez 🙂

  5. Pingback: La gouvernante insoumise – concours inside | In need of prince charming

  6. Pingback: 14 choses qui ont marqué 2014 | In need of prince charming

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s