The Deal (Off-Campus 1)

Je n’avais pas envie de lire du New Adult. Mais on m’a mis ce livre dans les mains début mars en me disant qu’il était super. Je l’ai lu. Et la semaine d’après, j’ai commencé à voir des articles fleurir partout sur la toile !

Damned, j’étais avant-gardiste, et j’ai manqué une occasion de le faire savoir au monde entier… Qu’à cela ne tienne, j’ai obligé T. à lire le livre, en lui expliquant par A + B que ce serait parfait pour 1) lui faire lire du contemporain et 2) faire une chronique à 4 mains. Oui, encore.

Je ne m’en remets pas de vos réactions super positives à cette formule de chroniques. A croire qu’on a mis presque 5 ans de blog pour se rendre compte que l’intérêt d’être 2, cela pouvait aussi être ça…

Bref, j’ai forcé T. à lire The Deal d’Elle Kennedy, parce que c’est une super romance, super choupi et parce que j’avais envie. Na.

Entrée de T., qui n’a dormi que 4h…
*Bâillements*
*Soupirs de bonheur* au moment d’avaler la première gorgée de ce qui est officiellement ma 4ème tasse de café (j’essaie de n’en boire que 2 par jour, vous n’en avez rien à faire, mais depuis la naissance de l’empereur, 2 par jour, c’est le minimum requis et un maximum exigeant…)
*montée de la caféine*
*activation des fonctions vitales et allumage du système central de l’intelligence articulée* (ou comment passer du mode ours au mode princesse)

BONUS !

Les petits mots d’amour de T. qu’après je retrouve le matin sur mon téléphone…

11133713_864227893622970_188576779361481494_n

Très chers vous tous…
Je suis en mesure aujourd’hui de vous annoncer un séisme dans le monde de l’aristocratie de la romance.

J’ai lu un NA contemporain. Je ne vous raconte pas.

C’est un peu l’équivalent de la crise du crétacé-tertiaire dans mon monde à moi (où il n’y a évidemment, que des poneys à paillettes).C’est la disparition des dinosaures, la chute de l’astéroïde et la fête volcanique sur terre!

J’ai lu un NA contemporain… et j’ai adoré, genre « j’ai oublié que mon réveil vivant sonnait vers 5h, que je devais assurer une journée de boulot par dessus et je n’ai pas vu l’heure tourner ». Tout à coup le mot fin est arrivé, et il était 00h50 (on n’oublie pas le décalage horaire entre C. et moi). 

Commençons par le commencement et l’info importante avant de commencer. L’héroïne a été violée. Je ne spoile rien, c’est dit dans la 1ère page. A savoir, je déteste les histoires de viol. C’est un sujet qui me touche particulièrement et souvent, je n’aime pas le traitement qu’il reçoit dans les romances. Et là, après quelques pages d’inquiétude, je suis bien forcée d’admettre que le sujet est intelligemment traité. Comprendre, l’héroïne a réagi intelligemment. Porté plainte, vu un psy, ce n’est pas parfait mais elle avance et refuse de se laisser définir par ça. J’applaudis des deux mains, j’aime, j’aime.

Quand j’ai lu ça, moi aussi j’ai eu très très peur. Je n’aime pas vraiment la littérature YA et NA parce que c’est toujours plein de sentiments beaucoup plus exacerbés et le drama qui baigne naturellement cette période de la vie ne me fait pas rêver (mais alors pas. du. tout.). J’aurais plutôt envie de secouer tout ce beau monde et je pourrai facilement me mettre à hyperventiler au bout de quelques chapitres à force d’essayer de garder mon calme. Alors ajouter le viol dans l’équation, j’ai craint le pire (et j’ai failli me gameler avec l’élégance de la fille qui lit en marchant) (je vis dangereusement).

Ensuite, l’héroïne (Hannah au passage) a un énorme crush sur un joueur de football américain. Et elle est intelligente. Comprendre, là aussi, elle agit de façon intelligente (et donc aussi un peu bête parce que quand on a 20 ans et un crush sur le beau gosse du coin…). En fait,  simplifions les choses. J’aime beaucoup Hannah, je la trouve hyper-cohérente de A à Z !

En prime, ce qui ne gâche rien, elle vit en leggings, bottes et grand pull. Mon fantasme absolu. Oui, j’ai des principes, oui, je refuse d’être vue en public portant des leggings, mais qui ne rêverai pas du confort absolu qui va avec ? Elle peut s’asseoir en tailleur sur un lit sans se couper la circulation des cuisses, moi je vous le dit, cela n’a pas de prix !!!

Je love Hannah. Je ne compte pas le nombre de fois ou j’ai pouffé de rire sur l’une de ses reparties! Bon après, je n’ai pas cet enthousiasme pour les leggings. 
Par contre, je valide à mort son amour honteux des OneD. Ma chère C., je te laisse imaginer la chanson qui me trotte dans la tête depuis la première mention du groupe anglais dans le livre!

BONUS BIS !

Chanson culte dans la mythologie de Chi-Chi et Tam-Tam

Quand à Garrett, il est plutôt pas mal réussi aussi. Durant le premier quart du bouquin, j’ai trouvé que son comportement lourdement insistant était borderline stalker, mais il se rattrape bien par la suite, et c’est pour la bonne cause (pour la romance donc). Et il est sexy… Oui, soyons honnêtes, cela à son importance.

Tiens, moi j’ai pas du tout eu cette impression de « gros relou ». Surtout que il ne la harcelait pas pour avoir un rendez-vous en mode « si tu dis non, cela doit vouloir dire oui, alors j’insiste ». C’était plus, « je suis désespéré, j’ai besoin d’aide pour pas me prendre une caisse monumentale au partiel, aide moi!! ».

Je valide le sexy, à mort. Il fait des référence Princesse Bride!!! Par contre je lui enlève des points pour l’histoire des sous-vêtements (oui, encore un) Je ne sais pas si c’est une histoire d’embargo aux USA sur le sous-vêtement masculin, ou alors une inflation de ouf sur le produit, mais clairement, c’est la pénurie, je ne vois que cela comme explication!

Pas envie de m’étendre sur les rebondissements de l’histoire, pour cela vous avez la 4ème de couverture, et puis ce qui compte, c’est de savoir que c’est une histoire mignonne, avec ses passages comiques (les colocs !), ses passages moins comiques (les parents !), pas de mélodrame à l’excès, juste ce qu’il faut d’intensité et d’émotion, et à la fin, une très jolie réussite !

Tome 1 d’une série, je garde l’œil ouvert pour la suite…

Limite moi j’ai envie de tester les autres séries de l’auteur… Elle en a fait non? Il y a des gens ici qui ont testé?

Bonne lecture,

Chi-Chi

Et Tam-Tam

Publicités

17 réflexions sur “The Deal (Off-Campus 1)

  1. Tout pareil 😉
    J’évite TOUJOURS les livres traitant du viol… Du coup j’ai eu très peur au tout début du livre.
    J’ai finalement été séduite, mais pas au point d’en faire un coup de cœur car je suis quand même restée sur la réserve.
    Le pari est largement réussi pour l’auteur, car d’habitude j’aurais abandonné en cours de route. Les filles ont su me convaincre de poursuivre et je n’ai pas regretté.
    En tout cas, j’ai hâte de lire le prochain 🙂

    • Tu constateras d’ailleurs que T. a aimé plus que moi et qu’elle lui a donné 5 étoiles sur Goodreads alors que moi seulement 4. Bcp aimé mais pas un coup de cœur non plus…

      • j’ai trop kiffé !

        Et je plussoie Tam-Tam à fond ( désolée Chi-chi 😉 )..G. n’est PAS un stalker. et j’enlève GRAVE des points au sans-sous-vêtements….maintenant c’était pas avec H. alors ça passe ahah.

        Et donc je suis dans le 2..HUHU

  2. Je l’ai lu la semaine dernière et j’ai beaucoup aimé. Effectivement les héros sont jeunes mais ils ont des réactions adultes : vous remplacez le campus universitaire par n’importe quel autre endroit et ce n’est plus un roman NA.
    Merci pour ce très bon conseil !

  3. Pingback: L’histoire d’une lecture | In need of prince charming

  4. Pingback: The Mistake (Off-Campus 2) | In need of prince charming

  5. Pingback: The Duke’s disaster | In need of prince charming

  6. Pingback: Him | In need of prince charming

  7. Pingback: The score – Off Campus #3 | In need of prince charming

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s