The narrow path ou la virginité pour question de religion

L’heure est grave.

Ce n’est pas que je ne veux pas, mais en fait si.

Voilà, je vais partir quelques jours en vacances et il faut bien que je termine cet article sinon vous n’aurez rien lundi matin. Et je sais bien que vous vous en fichez, vous êtes en vacances, mais non, cela ne fait pas sérieux.

Surtout que pour aujourd’hui, je vous ai promis « The narrow path » de Gail Sattler, aka une romance « inspirationnelle » – comprendre religieuse, et même chrétienne.

J’ai lu le livre, pas de souci. Pour tout vous dire, je l’ai même lu il y a plus d’un an. M’en souvenir n’est pas trop un souci non plus, j’ai la chance d’avoir bonne mémoire.

Et c’est comme ça que j’ai pu affirmer à T. que de mémoire, c’est la seule romance du genre que j’ai lu avec un héros vierge. Alors oui, je sais qu’il y en a d’autres. Les romances amish notamment. Les historiques aussi bien sûr.

Mais je voulais vraiment un contemporain. J’ai cherché… Plein de héros ayant fauté qui sont revenus dans le droit chemin, oui. Plein d’héroïnes pures comme la fraiche rosée du matin.

Mais de héros ayant vraiment CHOISI, par conviction – point.

Et croyez moi, j’en suis fort désolée. Car The narrow path, s’il a bien un héros qui n’a jamais touché une femme de sa vie, a aussi un héros qui vit en fait dans une communauté mennonite ultra-traditionnaliste (genre des amish en fait – la technologie n’est pas notre amie mais un instrument du diable), et finalement la question de la virginité ne sera pas abordée au-delà du fait de dire que c’est un homme bien et respectable, qui a des principes. CQFD.

Et comment vous dire… vous avez vu la couverture alors on va dire que vous avez un peu compris le souci. Ted est probablement le héros le moins sexy que j’ai lu depuis très très très treeeeeees longtemps. Il est persuadé que notre héroïne – Miranda – est une vile mécréante, car elle lit la Bible sur son téléphone et porte du rouge et… DES JEANS !!! OMG vous vous rendez compte un peu ? Oui, une femme respectable porte des jupes. Même au fin fond du Minnesota, en plein hiver. Elle se gèle un peu mais au moins elle reste convenable, et c’est bien ça qui compte. Miranda est fille de pasteur, d’une excellente réputation, mais non, cela ne suffit pas à Monsieur qui est en plus le meilleur parti du coin (et paradoxalement de loin le plus moderne aussi), et autant vous dire que du coup, le sort de la virginité de Ted, je m’en fichais vraiment comme de l’an quarante. (ok, si je suis juste, je reconnais qu’il s’excuse par la suite de ses préjugés) (mais cela ne change rien finalement)

Et me voilà donc bien embêtée. Je ne vais pas vous recommander le livre – pas détestable mais clairement un outil de propagande religieuse – j’ai choisi de le lire et j’aime bien la romance dans ce genre à l’occasion, mais je déplore de voir un jour un auteur traiter VRAIMENT du sujet.

Car si The narrow path n’est pas spécialement mémorable dans le genre, je désespère de trouver une seule histoire qui aborderait la question de la sexualité en corrélation avec les convictions religieuses (qui concernent quand même une grande part de la population mondiale). Il faut croire que ce serait donner des idées aux gens que d’aborder le sujet ? De vous à moi, je suis croyante, je me sens concernée par le sujet et j’aimerai bien le voir abordé de temps en temps dans cette catégorie de romance qui prétend parler religion et vouloir inspirer les gens pour les inciter à vivre selon les préceptes chrétiens (oui j’avoue je n’ai pas cherché si l’équivalent existait pour d’autres religions mais après tout pourquoi pas…).

La seule que je connaisse à s’y être risquée (et selon moi avec succès) reste Courtney Milan dans Unclaimed qui, sous couvert d’un historique, tient un vrai discours sur la valeur du sexe et son influence dans la vie spirituelle.

Ce n’est donc pas aujourd’hui encore que nous allons résoudre le mystère que constitue l’homme, cet animal étrange et incompréhensible…

Bonne semaine et à lundi pour de nouvelles aventures !

Chi-Chi

PS : T. est en visite sur mon ile !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 🙂

Publicités

12 réflexions sur “The narrow path ou la virginité pour question de religion

  1. Dis moi Chi-Chi, le « j’ai de la mémoire » c’est une attaque contre Tam-Tam? 😉
    Bizarrement ce roman ne me fait pas du tout envie. Il fait très « too much » non?

    • 😀 je n’oserai jamais attaquer T. sur sa mémoire voyons! Non, mais généralement, j’ai assez de facilités à me souvenir des histoires que je lis…
      Quand à ce roman, je ne te le recommande pas, c’est très « pro » religion, il faut avoir le coeur bien accroché! 😉

  2. Pfff je suis d’accord avec toi, les seuls bouquins du genre que j’ai lu contourne le sujet sans jamais s’y arrêter. Comme si c’était une évidence, facile quoi de démarrer une relation avec quelqu’un qui t’attire sais pouvoir se toucher ou alors un chaste baiser. Apparemment il suffit de le décider et puis ça va. On aimerait bien un bouquin qui se pose vraiment la question des difficultés que ça pose aux héros, individuellement et dans leur couple.

    • Tu le sais en plus, je cherche vraiment!
      Tu crois que c’est une volonté de ne pas tenter les foules? Genre « surtout ne leur donnons pas d’idées »?

      • Non, les traditionalistes que je connais considèrent qu’il ne faut pas parler du sujet, c’est justement donner aux gens des idées sur ce qu’ils « ratent »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s