Bons baisers du vampire

histoire-de-vampires

How to marry a millionaire vampire? Comment épouser un vampire millionnaire? Vaste question hein?
Kerrelyn Sparks, je crie au scandale. Parce que j’ai bien lu tout le livre, et s’il y a bien un mariage à la fin, je n’ai pas vraiment l’impression que c’était le but du livre (se marier à un vampire). Alors une fois n’est pas coutume, mais le titre francophone « Bons baisers du vampire » est finalement plus proche de la réalité.

Sinon, ce livre, comment vous en parler…
Disons que si la romance n’est pas une des plus transcendantale que j’ai pu lire. Qu’est-ce que j’ai ri! C’est simple, cette lecture n’a pas été ponctuée de couinements – Note1 : les couinements de la lectrice sont autant d’indicateurs de la qualité de la romance-  mais de crises de rire à ne plus savoir comment s’arrêter. Note 2: le rire est très important aussi.

Il existe d’ailleurs un ratio entre les couinements et le rire qui donne la romance parfaite. C’est un peu le Fibonacci de la romance si vous voyez ce que je veux dire (Melwasul, celle-ci, elle était pour toi), le nombre d’or et ratio parfait! Mais je m’égare… Revenons-en à notre livre, qui, à défaut d’atteindre le nombre d’or, m’a fait rire aux larmes dès le premier chapitre. Et pour plus de lisibilité, vous trouverez une nouvelle sorte de ponctuation dans cet article. Envisagez-là comme une suggestion royale *rires*.

Roman Draganesti est un vampire. Dans une autre vie il était moine *rires* (non parce que c’est quand même bien marrant d’imaginer un vampire bad-ass avec une soutane et une tonsure, avouez). Maintenant il est à la tête d’un empire industriel et scientifique car c’est à son cerveau fécond que l’on doit le sang synthétique *rires* (la fécondité du cerveau des immortels me fera toujours rire).

Et par une belle nuit, son comité en recherche et développement lui présente une poupée en plastique dont l’objectif et de se substituer au corps humain lors du repas vampiresque. *rires* *larmes de rires* (il vous faut imaginer une poupée en plastique pour homme solitaire, qui dispenserait du sang, car au lieu d’avoir été munie des « atouts » qui en font un objet pour adulte, elle a été conçue avec un système de tuyaux qui reproduit le système sanguin. Histoire que nos amis les vampires puissent avoir la sensation de mordre quand ils boivent leur sang synthétique) *rires* (oui, encore).

Et monsieur le scientifique en charge, tellement fier de son truc, demande au big boss d’être le premier à « essayer » *ricanements irrépressibles* (juste imaginez le dialogue). Sauf que cela ne se passe pas comme prévu et Roman y perd une dent *rires* car poupée et son plastique n’a pas été testés « en épaisseur » *gloussements de dinde* (je crois qu’à ce stade, je n’ai même plus besoin de vous expliquer pourquoi j’étais pliée). Voilà donc nos 3 vampires en chasse d’un dentiste ouvert la nuit…

Parce que voyez vous, c’est important une canine pour un vampire (il parait), et je vous laisse imaginer le héros en train d’ordonner à son second (un écossais en kilt) (avec accent) de lui trouver un dentiste tout en zozotant à qui mieux mieux, alors que le scientifique se confond en excuses…

Arrivée à ce stade là (genre page 15 hein…), j’étais tellement morte de rire que j’en pleurais et que je savais d’ores et déjà qu’entre moi et la sexytude du héros, c’était mort. Mais je n’avais qu’une hâte, continuer…

Nos trois compères trouvent donc une dentiste, qui se trouve être l’héroine (oui, c’est plus pratique quand même). Et par un très heureux jeu de hasard, Shana Whelan se voit sauvée d’une tentative d’assassinat par un Roman assez pressé d’avoir recours à ses talents de dentiste.

Mais c’est sans compter sur la phobie du sang *rires* que la demoiselle a développé suite à ses démêlés avec la mafia russe *re-rires*. Qu’a cela ne tienne, Roman usera de son pouvoir de télépathie *mouah ce que je me marre* pour lui faire oublier les gouttes qui perlent le long de sa gencive. C’était sans compter aussi sur la volonté inflexible de la jeune demoiselle *bah voyons, rigolons encore* qui la rend totalement imperméable à toute tentative de « pénétration » phychique *mouahahahahaha*.

Et là vous vous dîtes, mais Tam-Tam spoile et ne nous prévient pas? Même pas, promis, le meilleur reste à venir (mes zygomatiques ont encore mal rien que d’y repenser). Cette romance est comme une blague à elle toute seule. C’est un discours à l’hélium, un rail de paillettes et moi en train de monter un meuble ikea, tout en même temps.

Et la virginité et son traitement ne sont pas en reste. Car vous l’avez compris, Roman était un moine dans sa vie d’avant canines. Et qui dit moine, dit chasteté. Et notre héros a réussi à garder son vœu de chasteté intact pendant tous ces siècles. Oui mesdames!

Mais ce n’était pas si dur parce qu’a défaut de connaitre les plaisirs du corps, il ne s’est pas privé de faire du « vampire sex » *ricane*. Il s’agit d’un procédé psychique où les deux partis (ou trois, ou quatre, plus on est de fous, plus on j****) s’adonnent a des galipettes mentales *rire hystérique* alors que physiquement, ils sont dans des pièces différentes *rires*. Et Roman en sexe vampire, il est plutôt doué. Genre il a un harem de vampire à demeure le moinillon!!! *gaussements de baleine*

 Mais il lui aura quand même fallu attendre Shana et son humanité irrésistible pour lui faire briser son voeu d’antan. *Tam-Tam est en mode dindon, vous l’avez perdue*

*inspire*
*rire incontrôlé*
*expire*
*essuie une larme au coin de son œil*
*inspire*
*soupire un bon coup*

Faisons un bilan:
Clairement, cette romance vampire se trouve à des années lumières du Fibonacci de la romance (poupée, dent, moine, sexe vampire, harem)(Tam-Tam et la maitrise du mot clé).
Clairement, j’ai travaillé mes abdos comme jamais.
Et clairement, je me suis tellement amusée à la lecture que j’ai mis la suite dans ma PAL.

Bonne lecture?
Tam-Tam

Publicités

12 réflexions sur “Bons baisers du vampire

    • J’ai mis un ou deux autres tomes dans ma PAL, mais maintenant, je fais attention avec les séries… je suis du genre à me lasser…
      Kresley Cole et Charlaine Harris et leurs séries respectives en ont fait les frais!

  1. MOUAHAHAH tu es forte, très forte ! tu es même espantouflante ! parler maths dans une chronique de vampire sans paillettes ! Bravo clap clap ! Merci pour le fou rire et la dédicace 😀

    Et sinon, j’ai trouvé ça tellement ridiculement géniale, que j’avais enchaîné les 4 tomes suivants sauf que j’en ai pas lu depuis, au bout d’un moment ça devient beaucoup moins ridiculement drôle ^^

    • J’ai comme la sensation que trop de ridicule fini par etre indigeste en effet!
      mais tu notes Tam-Tam, grande pro de l’expression de la mort!

  2. Je l’avais lu sur les conseils de Pimpi et effectivement, je me rappelle avoir bien rigoler ! J’ai le tome 4 dans ma PAL depuis un bon moment maintenant !

  3. Je reviens réagir tardivement. Charlaine Harris m’a lassée très rapidement, et j’ai laissé tomber il y a belle lurette, mais alors Kresley Cole, sa série des Ombres De La Nuit, je ne m’en lasse pas. Au contraire, plus ça va, plus je suis à fond. Je comprends et partage ta crainte avec les séries longues, j’espère que Kerrelyn Sparks ne se perdra pas au fil des tomes. En tout cas ses éval sur le site des romantiques sont assez bonnes sur chacun.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s