Les deux ducs de Wyndham

photo-1Julia Quinn, c’est la lecture parfaite pour une rentrée pluvieuse. Bon, il fait encore très beau au moment où je vous parle, mais j’ai confiance en la capacité de la météo à décevoir et nous régaler de nuages, d’averses et autres coups de vent à l’aube de l’automne.

Je vais donc me la jouer pythie grecque, et vous prédire des journées suffisamment pluvieuses pour que le combo Julia Quinn-chocolat chaud soit d’actualité. D’autant que ce n’est pas un mais DEUX livres que je vous présente aujourd’hui, de quoi occuper un weekend entier! Et s’ils n’ont pas encore eu la chance de passer par la case « traduction », ils ont été publié en VO en 2008, j’ai donc bon espoir que les lectrices VF puissent toutes très bientôt se jeter sauvagement sur ce duo de livres.

Et il s’agit bien là d’un vrai duo et pas tout à fait d’une série. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai choisi de vous les présenter joints! Car si je les ai lu « dans l’ordre » à l’époque de leur sortie (c’est à dire l’ordre de publication), j’ai fait un truc complètement sauvage et scandaleux, je les ai relu dans le sens inverses 5 ans plus tard. Et c’est donc pleine de confiance que je vous annonce que vous pouvez les lire de manière complètement indépendante. Certains iraient même jusqu’à vous conseiller de laisser passer quelques temps entre la lecture des deux, pour ma part, en grande afficionado des relectures, j’ai adoré les lire (et relire) les deux dans la foulée.

Mais je sens que vous commencez à craindre pour ma santé mentale. Pourquoi cette insistance sur l’ordre de lecture? Pourquoi? Pourquoi?

C’est simple mes agneaux, « The lost duke of Windham » et « Mr. Cavendish, I presume » sont une seule et même histoire racontée de deux points de vue différents. L’une se penche sur le fameux « lost Duke » (duc perdu) et l’autre se concentre sur le-dit « Mister Cavendish ».

Il est bien évident que ces deux messieurs se verront pourvus d’une amoureuse en cours d’histoire (faut pas pousser mémé dans les orties, on est en JQ-land quand même), mais pour ne pas spoiler, et sans doute aussi parce qu’il vous suffira d’ouvrir un des deux ouvrages pour découvrir l’hippopotame sous le caillou, je vais me contenter de vous brosser un portrait général:

Nous avons Thomas et Jack, l’un est un rogue à la parenté complètement oubliée, l’autre a été jusqu’à présent le très estimé duc de Wyndham. Par un caprice du destin dont les auteurs de romance ont le secret, leur destinée se verra changée par une tentative de vol sur les grands chemins… La réaction des deux personnages au tsunami qu’une inversion de rôle va amener dans leur vie, le chemin qu’ils décideront de prendre, ou encore la gestion du deuil de leur ancienne vie, autant de questions dont vous trouverez les réponses en lisant ce duo de livre.

En parallèle, vous découvrirez aussi Amelia et Grace. L’une aurait pu être une héroïne de tragédie grecque, et l’autre aurait pu ne jamais se relever du coup bas dont elle est victime, mais c’était sans compter sur Julia Quinn qui en a fait des femmes fortes et décidée. Pas de TSTL ni de greluche qui minaude, non, deux femmes finalement très modernes, compréhensives et amoureuses (*soupirs*)…

Beaucoup de lecteurs de JQ se sont avoués déçus par cette série pour des raisons qui leurs sont personnelles. Il est vrai que l’aura des Bridgerton a (à jamais) placé la barre très haute dans nos attente JQuiennes. Mais personnellement, je trouve l’exercice très intéressant et plutôt bien réussi, même si j’ai un duo fétiche (mon petit cœur bat pour les bad boys). Je suis beaucoup plus réservée (et déçue) par les derniers nés de l’auteur. La série Smithe-Smith ne m’inspire pas vraiment alors que c’est sans réserve que je vous conseille ce duo.

J’ai à nouveau envie de relire mon chouchou, c’est un signe non?

Bonne lecture,
Tam-Tam

Publicités

17 réflexions sur “Les deux ducs de Wyndham

  1. l’hippopotame sous le caillou… J’adore! 😀 En tout cas, le concept a l’air chouette, je l’avais rarement vu sous forme de romans (plus souvent dans les fanfics, je dois dire ^^) (ou alors c’est ma culture littéraire qui fait défaut ^^)
    Bonne relecture avec du chocolat chaud (parce que la pluie et le froid… Hum, je ne veux pas dire, mais je les ai déjà aussi -_-* )

    • Dans ta PAL, formidable… faut juste que tu trouves 5 minutes… comme toutes les bonnes addicts qui ont 12 million de livres dans la PAL…
      C’est ma malédiction aussi…

  2. Il y a quelques semaines j’ai découvert votre site. Puisque je partage votre scepticisme sur les trios et les retrouvailles (sauf Tourbillons de J McNaught), que j’ai été nostalgique en repensant à Colin de Jardin secret (sommes-nous toutes pareilles, avons-nous toutes lu la même chose dans notre enfance pour être devenues des addictes de romance?) et que je ne peux qu’adhérer à l’échelle de 0 à Hugh Jackman (pour des raisons évidentes ;-)), j’ai assez rapidement conclu que je pouvais (devais?) suivre tous vos conseils.

    Entre autres et dans le désordre, j’ai donc lu la loterie de l’amour (j’ai bien aimé), mister perfect
    (j’ai vraiment vraiment bien aimé), all I ever wanted (j’ai cru que ça resterait mon livre préféré) et bien d’autres et puis…vendredi… il y a 4 jours… j’avais un peu de temps devant moi… et je me suis lancée dans la lecture des Bridgerton… 4 jours plus tard, j’ai lu les 4 premiers et maintenant, je suis amoureuse de Colin!

    Tout ça pour dire que vous faites un super boulot, merci!

    Au fait, pour en revenir à l’article, je pense que je lirai bientôt les deux JQ ci-dessus (mais j’ai encore 4 Bridgerton devant moi et il faut avoir des priorités dans la vie alors les deux ducs de Wyndham attendront un peu)

    • hmmmm, je ne crois pas les avoir lu ces deux-là … un oubli qui sera vite réparé je pense. Et le concept me plaît bien. Même histoire de deux points de vue différents. merci de la piqûre de rappel.

      • @Laurie: moi aussi le concept me plait bien, surtout dans l’idée que chaque histoire donne du relief à la précédente!

    • OMG!!!!! Tu ne fais pas dans la demi-mesure!!!
      Mais je swoone et « gnniiiiii » grave à tout ce que tu viens de dire!! Le coté rose de la force n’aura jamais assez de défenseurs hein?
      Pour les Bridgertons, mon préféré est Anthony, Celui de Chi-Chi Colin…
      Je sautille à l’idée que tu lises les autres… et encore bien d’autres romances encore!
      Limite tu me donnes envie de relire TOUS les Bridgertons… Mais le dernier Hoyt est sorti, et il faut que je finisse le livre que je lis en ce moment d’abord…
      Trop dur hein? 😉

  3. Livres lus (en VO) et … j’ai été déçue. Je n’y ai pas retrouvé l’humour de Julia Quinn, qui pour moi entre pour moitié dans mon appréciation de ses livres. Mais surtout je n’ai pas cru aux deux couples. Autant l’histoire d’héritier oublié m’a paru plausible (le coup de la (des ?) galipette(s) avec conséquence imprévue 9 mois plus tard), autant les histoires d’amour m’ont paru trop rapides.
    L’héroine du premier livre m’a horripilé au plus haut point. Le genre « gentille avec tout le monde, tout le temps » me hérisse. Et contrairement à toi, je l’ai trouvé d’une cruchitude affligeante (je ne sais pas si le mot existe mais j’aime bien. :-)). Le héro est beaucoup plus sympathique, et je déplore qu’il soit affligé d’une épouse aussi insipide.
    J’attendais plus du deuxième couple. J’adore les histoires de fiançailles/ mariage arrangé(s) où le couple doit apprendre à se connaître. Mais là, le héro passe du désintérêt le plus total à l’amour en moins de temps qu’il ne m’en faut pour l’écrire. C’est trop rapide, et du coup je n’y ai pas cru non plus. Par contre l’héroine est très attachante.
    J’ai adoré détester la duchesse douairière. Quelle horreur de vivre à ses côtés. Pour le coup, l’héroine du premier livre est bien une sainte. 🙂

    J’ai passé un bon moment à lire Mr Cavendish I presume, mais j’ai tellement eu envie de baffer Grace dans The lost duke… que ça m’a un peu gâché la lecture.
    Je vais retourner lire The viscount who loved me, mon JQ préféré à moi que j’ai. 🙂

    • Mince!!! moi j’ai préféré « lost duke »… mais parce que j’aime le héros. C’est vrai que grace est un peu stoique par moment ^^
      c’est plus le suivant ou le « coup de foudre » a retardement a eu plus de mal a me faire rever…
      mais peut etre ai-je cherché les détail de l’autre romance et me suis laissée happer par l’histoire…

      Quoiqu’il en soit, désolée que tu n’ais pas passé un si bon moment que cela!

      • huhu, pas de souci. Ce ne fut pas une lecture déplaisante, loin de là. Mais finalement c’est plus l’histoire d’héritier perdu et de course à l’héritage qui m’a intéressé que les romances. D’ailleurs j’avais même imaginé un rebondissement avec le fait qu’une partie l’argent de la famille venant de la mère du duc actuel (d’origine bourgeoise, quelle horreur !), le changement de duc s’accompagnerait aussi d’une perte de fortune. La dot de la maman revenant à son fils et non au titulaire du duché. Bref, je me comprends. Mais non, même pas. :-)) J’admet que le héro du premier tome est attachant : beau, sexy, charmeur et sourire craquant. Sans oublier les yeux verts ! je vote pour ! :-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s