Parce que c’est toi

chloé duval

Pour le livre d’aujourd’hui, je vous préviens tout de suite, vous allez me maudire.

Mais mettez-vous à ma place aussi un peu : moi cela fait presque un an que je l’ai lu et que je veux vous en parler, alors que j’étais tenue au secret…

Tout a commencé avec un commentaire laissé sur notre blog. La première lectrice que nous ne connaissions pas, pour être plus précise. Et puis cette lectrice est devenue une copine de blog, une amie, et quand elle s’est lancée dans la grande aventure de l’écriture, il y a deux ans, elle m’a fait l’honneur de me laisser lire ses textes et de me demander mon avis.

Je l’ai lu alors que ce n’était encore qu’un projet d’histoire, même pas un roman en devenir, alors qu’il n’était pas fini, alors que l’éditrice ne l’avais pas lu non plus, qu’elle n’en connaissait même pas l’existence. Alors que son auteur ne pensait même pas encore à la publication ! Je l’ai lu et j’ai sauté partout en me disant qu’une histoire pareille, aussi sweet et réussie, il fallait absolument la faire partager au monde, d’où un harcèlement en règle pour arriver à mes fins.

Bon, la suite, vous la connaissez, l’histoire est top et Jeanne, l’éditrice des éditions Laska, s’en est emparée pour vous la faire partager.

Et j’ai eu raison puisque aujourd’hui, je peux vous parler de Parce que c’est toi, de Chloé Duval. Comme vous vous en doutez, je suis parfaitement objective sur la qualité de ce livre !

Et comme souvent hélas, quand j’aime, je peine à trouver mes mots pour parler sans spoiler – il n’y a qu’à voir comment je n’ai pas réussi à écrire sur L’homme idéal (en mieux) (et puis il y a eu tellement d’articles écrits déjà que je ne sais plus ce que je pourrais y ajouter) (vous ne trouvez pas cela horriblement difficile d’écrire sur un livre à propos duquel vous avez déjà tellement lu ?)…

Mais revenons à notre histoire. De quoi s’agit-il ? Une romance contemporaine dans le sens le plus classique du terme (et c’est un compliment).

Une romance avec dedans, en vrac, Claire, Théo, des amis bien décidés à jouer les entremetteurs, les paysages somptueux du Québec en automne, en forêt ou à Montréal, un safari photo et un rallye de géocaching, des vertiges et des seconds rôles intriguant, du thé et de la douceur à tous les étages.

Attendez, c’est quoi le géocaching ? Terme barbare qui peut effrayer au premier abord, il s’agit d’un jeu communautaire (comprendre, vous trouvez. A l’aide d’un GPS, vous partez en quête d’une « cache », autrement dit une surprise (comme un kinder, la surprise est à l’intérieur d’un contenant incognito). Le plus souvent, vous remplacez votre découverte par une autre cache que vous aurez préparé de vos blanches mains. C’est une version technologique de la chasse aux trésors !

Voilà pour les grandes lignes, mais ne vous inquiétez pas car tout va vous être expliqué bien plus soigneusement par une héroïne qui pratique et aime le géocaching, et saura vous faire partager sa passion.

J’ai lu cette histoire à un moment où je ne cherchais que cela, des romances doudous bonne humeur. Et c’est exactement ce que l’auteur nous donne ici. Quelques complications au détour du chemin pour rendre les choses intéressantes mais pas de grandes angoisses existentielles, pas de sentiments torturés qui martyrise ses personnages pendant des mois et des mois, mais un déroulement délicat, et c’est très bien comme ça !

Quant à la raison pour laquelle vous allez me maudire ? Si le livre sort chez Laska demain (30 janvier), il faudra attendre avril pour le trouver en vente sans passer par l’abonnement (comment ça vous n’avez pas encore votre abonnement ??!). Dans tous les cas, prenez note de cette romance douce, et tendre…

Bonne lecture,

Chi-Chi

Publicités

21 réflexions sur “Parce que c’est toi

  1. Ouah ! Tout simplement « ouah » ! Ca faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de laisser un commentaire ici, mais là… L’histoire m’a beaucoup touchée. Non pas celle de Claire et Théo mais celle de Chi-chi et Chloé. Qu’une publication ait pu naître d’une collaboration parfaitement inattendue, c’est extraordinaire. Vraiment. Félicitations à vous 2 ! Pour l’écriture, mais aussi la couverture qui est choupinette 😉

    Une petite question pratique : Si l’on s’inscrit aux Editions Laska, peut-on lire les anciennes publications ? Ou seulement celles qui sont publiées en ce moment ?

      • Merci pour vos réponses, Jeanne et Chloé, me voilà inscrite depuis cet après-midi et ce, pour trois mois, et il y a déjà quelques résumés qui m’ont interpellée. Je sais à quoi je vais occuper ma soirée (et un bout de nuit aussi surement).

  2. Je n’aurais qu’un mot à dire… ❤ ❤ ❤ ❤ ❤ 😀

    De lire ta chronique, j'en ai le cœur qui bat à tout rompre et un sourire idiot sur les lèvres! Merciiiiiiii!!! ❤

    Pour répondre à ta question, Sephirotha, un abonnement, qu'il soit d'un mois, de trois mois, de six mois ou d'un an, te donne accès à l'ensemble du catalogue des publications passées ainsi qu'à tout ce qui sera publié pendant le temps de ton abonnement! Donc tu pourras tout à fait lire tout ce que Jeanne a publié depuis un an (car ça fait un an que la maison d'édition existe! Presque jour pour jour), soit une trentaine de titres!

  3. Honte à moi, je suis inscrite depuis maintenant 4 mois aux editions Laska et je n’ai lu « Parce que c’est toi » qu’hier soir…. Si j’avais su, je me serais lancée plus tôt !
    J’ai littéralement éclatée de rire à deux reprises : (spoils)
    – l’expression « à l’insu de son plein grès » ! On entend que trop rarement cette expression, lourde d’ironie je trouve, et là, elle était magnifiquement placée 🙂
    – le (je cite en gros) « dis… tu veux…prendre un café, un digestif, passerunenuitavecmoi ? »

    Mais d’une manière plus générale ce livre m’a collée le sourire aux lèvres pendant l’heure et demi de lecture! (ou peut-être 2h, je sais pas trop, mais dans tous les cas, c’était trop court comme aventure) En parlant d’aventure, le géocaching, ça a l’air vraiment génial !! 🙂

  4. Pingback: "Le Vrai Cul du diable. Voilà bien un titre plein de promesses." | Cunéipage

  5. Pingback: Deux livres pour Noël | In need of prince charming

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s