L’anti-booklist

Le Vendée Globe d'une princesse

Ceux qui m’ont suivi ces derniers temps sur Goodreads le savent, j’ai lu. Beaucoup. Il est temps de faire donc une petite mise à jour, d’abord de ce que je ne vous recommande pas, pour vous laisser le temps de vous préparer à l’arrivée, dans les semaines qui viennent, de multiples listes de TOUT ce que je vais vous recommander (avec plus ou moins d’enthousiasme, mais le pire est pour aujourd’hui) !

  • Sans plus attendre, on commence avec Just one song de Stacey Lynn :

Je sais que ce livre a été traduit chez Milady, je sais qu’il y a des fans (il m’a été recommandé par Melwasul), et je ne l’ai pas détesté. Mais c’est un livre moyen pour moi. Pas inoubliable, et qui présente le défaut majeur de m’avoir donné l’impression de faire 978 pages – et non pas 200 et quelques. Nic n’était pas très sympathique, et malgré ses raisons d’être blessée, je n’ai pas réussi à avoir d’empathie pour elle. Zack est finalement plutôt plat comme héros, et tous deux m’ont laissé le sentiment d’une histoire en 2D, manquant cruellement de profondeur et de subtilité.

  • La suite est une difficile à supporter, avec The girl in room fourteen de Carol Drinkwater :

J’avoue avoir choisi ce livre parce qu’il y avait des jolis citrons sur la couverture et parce que l’héroïne s’appelle comme moi, et que cela se passe sur la côte d’Azur. Que des raisons parfaitement valables, vous en conviendrez.

Mais hélas, quelle déception!!! On rencontre Cécile, femme belle et mystérieuse d’un âge indéterminé (que l’on déterminera par la suite). Elle vit en vendant des citrons sur les marchés (et rien que des citrons ou produits dérivés de ses citrons) mais est tellement riche qu’elle a une voiture avec chauffeur. Elle ne parle jamais à personne mais tout le monde l’aime. Elle a une fille à qui elle ne parle pas non plus. Et elle ne prend qu’une semaine de vacances par an, pour aller au festival du citron dans une ville voisine et elle dort toujours dans la chambre 14 du même hôtel. Et bien sûr, à grand coups de flash-backs, on apprend que cela fait 16 ans que Cécile revient dans cette chambre pour attendre le retour de son amour de jeunesse, le père de sa fille, que cela fait 16 ans que sa vie est en suspens, 16 ans qu’elle n’a pas d’amis, pas de vie, RIEN.
Et il y a peu de choses qui m’énervent plus qu’un personnage qui n’évolue pas. Quelques mois, un an ou deux, mais 16 ans ???!!!!

Pour ne rien arranger, c’est un roman très court, et la chute est à se taper la tête contre un mur de bêtise. Je n’en dirais pas plus, ne le lisez pas !

  • Next, Not the marrying kind de Nicola Marsh :

Gah. Une héroïne qui prend en charge la boite de party-planner de sa sœur parce que celle-ci est tellement mal en point à cause de son divorce qu’elle ne peut plus travailler. La boite allant mal, elle a une Idée de génie « et si on diversifiait l’activité avec des « divorce-party » ? Mais incognito, car cela ne ferait que remuer le couteau dans la plaie pour ladite sœur.

Le héros qui se retrouve obliger d’organiser une fête de divorce pour son associé car celui-ci est tellement atteint par son divorce qu’il ne peut plus travailler et qu’une bonne fête lui remettrait les idées en place.

Mais on n’embauche pas une party-planner sans s’assurer que ce n’est pas un escroc, alors quand le héros réalise que l’héroïne cherche à rester incognito il pense que c’est un mauvais plan et il décide de profiter de la situation en la faisant chanter pour qu’elle organise la fête en personne. Parce que trouver une autre party-planner ou simplement faire confiance à un contrat en béton armé aurait été trop difficile.

  • Devant une logique si implacable, j’ai laissé tomber, je n’ai pas fini le livre et ai donné sa chance à Prejudice meets pride de Rachael Anderson :

Encore une réécriture de P&P qui venait pourtant chaudement recommandée. Elle est fière, il est plein de préjugés, mais il n’y a dans cette histoire pas la plus petite étincelle d’humour qui rendrait les échanges entre nos personnages amusants. Toutes leurs interactions sont forcées, artificielles, et rien ne m’explique pourquoi ils pourraient bien vouloir passer du temps d’un avec l’autre !

  • Là encore, livre abandonné en cours de route… Pour The opposite of wild de Kylie Gilmore :

OMG! Vous parlez d’une héroïne arrogante, donneuse de leçons, qui croit toujours tout savoir mieux que tout le monde ? Ne cherchez plus, vous l’avez trouvé ! Dès le 1er chapitre, elle explique à sa sœur, tombée enceinte par accident et abandonnée par le père, que ce n’est pas grave, qu’elle ne peut pas avorter bien sur parce que cela ne se fait pas, mais pas de souci, elle n’aura qu’à lui laisser le bébé et elle, sœur responsable et dévouée qu’elle est, s’en occupera. Bon bien sûr, il faut que la frangine laisse tomber sa vie à l’autre bout du pays et vienne vivre avec elle, mais après tout elle n’était pas si top que ça sa vie, alors ce n’est pas un souci et puis un bébé cela change tout !

Le héros avait un bon potentiel de son coté, mais rien n’aurait pu me convaincre d’aller jusqu’au bout de cette histoire avec un personnage aussi prétentieux et insupportable.

Sur ces bonnes paroles, je vous laisse démunis et sans nouvelles idées de lecture, en tout cas jusqu’à la semaine prochaine (il me reste pleeeeinn de livres de l’été en réserve) !

Bonne journée,

Chi-Chi

Publicités

6 réflexions sur “L’anti-booklist

  1. J’aime beaucoup ce genre de billets 😀

    Pour ce qui est du Stacey Lynn je te conseille vraiment de ne pas lire Pas de mensonges entre nous (Don’t Lie to Me), parce qu’autant rien qu’une chanson était mignon malgré 100 pages de trop (je suis d’accord avec toi pour le côté interminable) mais j’avais beaucoup apprécié les personnages (par contre ce fut un coup de coeur pour Moonshine) enfin bref, l’autre que j’ai lu de l’auteur est vraiment nul (j’ai fini en sautant des paragraphes ce qui est très mauvais signe …)

    Bon maintenant je vais trembler en attendant la liste de livres que tu vas conseiller ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s