Rencontrer Joss Whedon…

2014-01-21 19.47.33-2

Au vu de l’actualité (et de mon harcèlement constant) de ces dernières semaines, on dirait que le monde aujourd’hui, se divise en deux catégories : ceux qui connaissent Joss Whedon, et les autres.

Joss Whedon, c’est Roseanne, Dracula, Buffy, Angel, Firefly, Dollhouse, Dr Horrible’s sing-along blog, mais aussi X-Men, le très fameux et récent The Avengers, blockbuster de l’année 2012 ou encore Thor 2 et Marvel’s Agents of SHIELD. C’est à la fois des scénarios, de la réalisation, de la télé, du cinéma, et des comics.

Ce type est partout et c’est un peu un monument de la culture geek…

Un monument qui est fan de Shakespeare et qui a décidé, en lieu et place de ses vacances à Venise, de tourner une nouvelle adaptation de ma comédie préférée, Beaucoup de bruit pour rien. Un film « en famille », tourné en 12 jours entre le tournage et le montage des Avengers, dans sa maison californienne. La musique est de lui, les acteurs sont ses amis, bref, ce n’est même plus un mini mais un micro-budget pour un film qui n’était même pas destiné à la distribution en salles ! Cela existe donc encore, des gens qui font du cinéma pour l’amour de l’art ? On dirait bien que oui…

J’étais donc mardi à l’avant-première du film sur les Champs-Elysées, sautillante et légèrement hystérique (qui a dit que j’étais un peu geek ?) à l’idée de rencontrer Joss et de voir enfin ce film ! Une soirée magique pour moi, un film extraordinaire, une salle qui riait aux éclats et a même applaudi a plusieurs reprises pendant la projection, un réalisateur qui a passé plus de 45 minutes à répondre aux questions du public et encore un long moment après pour signer des autographes (non je n’en ai pas demandé, j’ai préféré le prendre en photo et lui dire bonsoir !!!), enfin, une expérience inoubliable qui me permet d’affirmer que c’est un vrai bijou et LE film à voir cette semaine (et toutes les suivantes) !

josswhedon

(vous trouverez ici une vidéo mille fois meilleure que les miennes, pour vous résumer la soirée)

Pitchons donc :
De retour de la guerre, Don Pédro et ses fidèles compagnons d’armes, Bénédict et Claudio, rendent visite au seigneur Léonato, gouverneur de Messine. Dans sa demeure, les hommes vont se livrer à une autre guerre. Celle de l’amour. Et notamment celle qui fait rage entre Béatrice et Bénédict, que leur entourage tente de réconcilier tout en essayant de déjouer les agissements malfaisants de Don Juan.

Film en noir et blanc qui rappelle l’élégance un peu vénéneuse et raffinée des comédies sombres des années 40, Joss a également évoqué d’un trait d’humour le fait que les acteurs portaient leurs propres vêtements, donnant lieu à des associations de couleurs qui n’étaient pas toujours des plus harmonieuses. Le noir et blanc dissimule ainsi habilement la délicate couleur turquoise d’une robe que le spectateur doit s’estimer heureux de ne pas avoir vu !

Obsession, haine, amitié, amour, loyauté, pouvoir, vérité, mensonge, sexe, jalousie, devoir, trahison, les ingrédients habituels des pièces de Shakespeare prennent vie sous l’œil du réalisateur et nous emportent dans l’histoire, sans une seconde de répit, notamment par la prestation remarquable du duo principal, Amy Acker et Alexis Denisof (mention spéciale à Nathan Fillion et Clark Gregg, remarquables dans leurs rôles également) qui s’envoient des piques en vieil anglais avec une aisance déconcertante de naturel et un rythme qui ne faiblit pas pendant 1h45.

En effet, malgré la contrainte d’un texte que l’on ne peut pas modifier (assez étonnamment, Will n’a pas voulu adapter ses dialogues au monde moderne), on retrouve exactement ce qui caractérise l’œuvre de Whedon : les mimiques et l’énergie, la comédie des corps qui habitent tout l’espace, le rythme scandé, tous les clins d’œil  du décor au dialogue, les différents niveaux de compréhension de l’histoire, le tout pour notre plus grande joie.

Et si je me suis bien tenue lors de cette projection, c’est parce qu’après tout, le plus important, c’est bien de rencontrer Joss en allant voir son film ! Vous n’avez donc plus d’excuses pour ne pas aller voir Beaucoup de bruit pour rien, mariage de l’humour et la finesse de Whedon et du talent de conteur de Shakespeare, en salle mercredi 29 janvier !

Bon film,
Chi-Chi

PS : Avengers 2 ne sera pas une comédie musicale, mais tous les acteurs savent très bien danser et chanter, ce qui est fort étrange. Oui oui, même Hawkeye, son arc à la main, est très doué. C’était la petite minute fangirl, et une de ces informations capitales partagée avec le public !

Publicités

18 réflexions sur “Rencontrer Joss Whedon…

  1. J’ai hâte, j’ai hâte qu’il passe ici. Pour un film de ce type, j’ai une bonne chance de le voir en vo, sinon j’attendrais encore…

  2. Je fais partie de ceux qui ne connaissent pas. Question de génération, peut-être? Bien que je me sois renseignée au fur et à mesure de tes postes 😉 Et tu m’as donné très envie de le voir!

  3. Roh je ne savais pas, je viens d’aller voir la bande annonce, il m’a l’air tout simplement génial, l’ambiance excellente, le noir et blanc j’adore et la musique de la BA est top. En plus je crois que j’aime à peu près tout ce que fait Whedon (d’ailleurs depuis la rentrée je suis complètement accro à Agent of S.H.I.E.L.D).
    Merci pour la découverte !

    • Ne laisse pas passer cette perle, et répands la bonne nouvelle autour de toi! 🙂
      (comment ça, je fais un peu fanatique évangélisatrice? :p )

  4. Oh my God, j’y étais aussi à cette avant-première! Double standing ovation quand Joss est rentré, youpiiiiii! C’était vraiment magique de l’avoir rien que pour nous à Paris, n’est-ce pas? C’est un réalisateur extrêmement doué, très humble et serviable (il fallait voir le temps fou qu’il a pris pour signer des autographes, alors que je connais des réalisateurs qui se barrent dès la fin de leur truc). La prochaine fois, Hamlet !!!

  5. Pingback: A taste of magic? | In need of prince charming

  6. Je l’ai enfin vu…………..absolument génial. Les acteurs sont formidables, j’adore la maison (y a des livres partout!). On est pris par les dialogues, par l’histoire, on rit. Ahhhh Nathan!!! Vraiment un super moment de cinéma.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s