Juste une mise au point

Oui, pardon, j’ai osé. Jeu de mot pourri dès le lundi matin, c’est violent…

Mais c’est l’heure d’un petit bilan des lectures de ces derniers mois, toutes celles pour lesquelles je n’ai pas écrit un article entier, mais qui ont été quand même bonnes ou moins bonnes, et je bénis Goodread de venir en aide à ma mémoire sur ce coup-là !

A noter donc (ou pas, c’est selon) :

  • Jade, d’Olivia Rigal : Une idée intéressante, avec pas mal de potentiel, et surtout, une histoire qui se passe en Asie du sud-est, haut lieu de fascination pour moi. Cela changeait agréablement des petites villes américaines ! Malheureusement, Jade m’a parue trop jeune et trop de question sont sans réponse à la fin. Son sentiment d’être différente (aka surdouée – petit génie marginalisé) frise l’arrogance, et son évolution n’est pas assez marquée pour la rendre vraiment crédible. Son héros est très mystérieux et l’histoire qui se déroule en grande partie au Laos est une excellente occasion de voyager dans une contrée exotique et de rêver un peu !

 

  • The ruin of a rogue de Miranda Neville : Je continue ma mission pour essayer de lire tous les livres de cette auteur que je m’évertue à recommander. Entre l’héritière qui fait tapisserie et se méfie de tout le monde et le rake qui n’en veut qu’à son argent, pour une fois, la balance des pouvoirs est renversée. Le titre le dit bien, c’est lui qui va voir sa réputation ruinée, et pas le contraire ! Sauf que… Sauf que ce n’est pas si simple, que tout se termine sur une pirouette à faire se dresser les cheveux sur la tête, mais bien sûr, pas avant de nous avoir promené pendant un moment, et pour notre plus grand bonheur. T. a lu aussi, elle valide !

 

  • Satisfaction de Sarah Mayberry : une histoire avec un héros tatoueur, par cette auteur que j’adore ? J’achète sans même chercher à en savoir plus ! Et vous aussi, c’est sexy, mignon, le pitch est parfaitement ridicule mais Sarah s’en tire bien et c’est toujours un super moment. D’abord, j’adore les tatouages, et ensuite… Ben j’adore les tatouages ! Par contre, clairement, c’est un truc personnel parce que jusqu’à maintenant, je n’ai pas encore trouvé une seule auteur qui sache décrire des tatouages qui me feraient rêver !

 

  • Almost a bride de Sarah Mayberry : d’ailleurs, même pour une mini-nouvelle, l’histoire sonne juste, c’est vous dire ! Pas besoin d’en dire plus vraiment, cela se lit en 1h, c’est chou et c’est parfait pour mes trajets en métro le matin, il y a une histoire de fiancée trompée qui tombe amoureuse de son collègue et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps dans une petite ville d Montana au milieu des lacs et des montagnes. Cela a l’air bien beau le Montana…

 

  • Carolina home de Virginia Kantra : une petite ile au large de la Caroline du Nord, un papa célibataire qui se partage entre son fils et son bateau de pêche/touristes, une nouvelle prof un peu trop jeune, un peu trop charmante et paf. Une romance un peu trop sucrée avec un conflit un peu trop forcé et une sauce qui ne prend pas tout à fait. Dommage. Pas mal mais dommage.

 

  • Sweet home de Tillie Cole : alors là j’avoue, je n’ai pas fini le livre. Il m’avait été hautement recommandé, et puis page 10, une amie de l’héroïne (qui est une pauvre poupette complexée du haut de ses 19 ans) « I’m not usually a pussy taster but your breasts are unreal, I could make an exception « . Traduction (OMG je n’arrive pas à croire que je vais écrire ça et enfreindre l’étiquette, mais essayez seulement d’imaginer le degré de vulgarité de la phrase) « D’habitude je n’aime pas les chattes mais tes seins sont tellement exceptionnels que je pourrais faire une exception ». Oui. Bon. Ben on va arrêter les frais en ce qui me concerne !

Voilà pour aujourd’hui, la suite au prochain épisode, et en attendant, bonne semaine !

Chi-Chi

Publicités

11 réflexions sur “Juste une mise au point

  1. OK pour le Mayberry, même si je n’aime pas les tatouages…

    Carolina Home, j’en ai aussi beaucoup entendu parler. Il y a des moments où on lit des choses trop sucrées, j’attendrai peut-être dans ce cas-là.

    Et j’éviterai le Tillie Cole comme la peste. Irk. Pas mon style non plus…

    • Oui, clairement, le Tillie Cole, fuis!!! 🙂
      Sarah Mayberry, en ce qui me concerne, c’est rarement une déception meme si ils ne sont pas tous extraordinaires…

  2. pffff…. j’ai lu ton articles des sa sortie lundi… et puis comme j’étais sur téléphone, je me suis dit qu’il fallait que je commente sur l’ordi…. sauf que sa majesté a décidé que c’était l’heure du petit dejeuner…. et ensuite mon cerveau à rangé l’info….
    et paf (le chien), on est mardi soir!

    mais ta liste…. juste je suis morte de rire sur le dernier… j’imagine ta tete huhuhu!!!

    bon après, je vais en mettre de coté…. pour quand je serai de nouveau en demande de contemporain! (rigolo comme on se complète bien ces derniers temps hein?)

  3. La classe, la très grande classe que ce dernier livre ! Mais j’ai vraiment l’impression que beaucoup de livres sont de plus en plus vulgaires et que cela gâche souvent de belles histoires …

  4. Pingback: Contemporain plus ou moins inspiré | In need of prince charming

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s