First star I see tonight (Chigaco Stars – 8)

Comme toujours avec Susan Elizabeth Phillips, j’attendais ce livre comme le messie. Il faut dire que l’auteur n’écrit pas vite, 18 mois au minimum entre deux livres. Bien assez de temps pour faire monter les espoirs du lecteur fébrile !

Et ce nouveau livre s’annonçant comme le tome 8 de la série des Chicago Stars que j’avais tellement adoré que nous en avions fait le casting pour la série télé, je ne pouvais pas passer à coté de First star I see tonight.

Alors, magie au rendez-vous, promesse tenue ou pas ?

Eh bien oui et non. Ce fut une jolie lecture, mais pas un coup de cœur.

Et voici pourquoi :

Déjà, je dois dire que j’ai aimé que SEP ne profite pas de l’occasion pour nous inonder de l’intégralité de tous les couples de la série. On en voit certains, il y a des liens, mais c’est bien dosé à mon humble avis (je déteste avoir l’impression de l’auteur a fait du remplissage avec ses couples déjà formés pour ne pas avoir trop d’efforts à faire pour nous raconter une histoire).

Ensuite…

Ensuite, l’auteur est toujours aussi drôle. La dynamique entre Piper, la détective dure à cuire et Cooper, Coop pour les intimes, ex-superstar du football tout juste retraité, est hilarante. Ils se chamaillent, s’envoient des piques, se challengent mutuellement et arrivent malgré tout à se surprendre l’un l’autre, et à surprendre le lecteur. Piper est droite comme un i, honnête jusqu’au bout des ongles, avec un coté efficace en toutes circonstances que j’ai adoré. Coop est un « overacheiver », qui tient plus que tout à son indépendance, et ne veut surtout surtout pas à aucun prix devenir une star vieillissante qui n’existe plus que par la gloire de sa carrière passée.

Pour vous résumer le début, Piper est embauchée pour suivre Coop, qui la repère assez vite et n’apprécie pas. Piper se fait donc passer pour la stalker de Coop, se disant que c’est mieux que de voir sa couverture percée à jour. La ruse ne fonctionnant pas, Piper perd son job et Coop finit par l’embaucher pour gérer quelques autres problèmes qu’il a avec la boite de nuit qu’il vient d’ouvrir. Sans oublier que la personnalité étonnante de la demoiselle lui plaît bien.

Et je vous dirait bien que la suite appartient à l’histoire, mais ce serait mentir.

Car si j’ai un reproche à faire à ce livre, c’est qu’il y a trop d’histoire. Trop de rebondissements, trop d’éléments perturbateurs. Enfin pas exactement. Tous ces éléments se justifient devant le fait que Piper mène l’enquête, et que donc, elle trouve sur son chemin moult fausses pistes, qui l’induisent en erreur autant que nous, pauvres lecteurs.

A l’inverse de ce qui touche à la relation entre Piper et Coop, SEP a l’air de ne pas très bien savoir où elle veut nous emmener. A moins que ce n’ait justement été son intention, auquel cas, c’est réussi. Je me suis sentie un peu ballottée entre tous ces fils narratifs, tous ces suspects, ces rebondissements qui prenaient beaucoup de place et me faisaient croire que nous allions dans un certain sens, pour arriver dans une impasse.

Je ne peux vraiment pas vous en dire plus sans spoilers. Simplement, SEP n’est pas Linda Howard (oui je suis assez limitée dans ma connaissance des romances policières, mais j’en sais assez pour trouver que cela aurait pu être mené plus efficacement).

Je me retrouve donc à la dernière page du livre, ayant adoré tout ce qui touche à Coop et Piper, leur relation, leurs interactions, leur entourage, et leur personnalité, et ayant bien moins adoré tout ce qui touche à l’enquête elle même..

Un livre qui se finit pour moi en demi-teinte, avec le sentiment que si l’auteur avait simplifié son histoire, celle-ci en serait ressortie bien plus réussie. Une demi-teinte positive tout de même, un livre qui m’aura donné plus d’un fou-rire est forcément à sa place dans la liste des livres à recommander !

Bonne lecture,

Chi-Chi

Publicités

11 réflexions sur “First star I see tonight (Chigaco Stars – 8)

  1. AHHH GNNIIII AHHHHHH GNIIIIIII !!!!! (désolée, depuis que je sais que ce livre va exister je suis toute AHHHH GNNIIII AHHHH GNIIIII).

    Je crois bien que CS c’est ma série préférée du genre, celle que je relis quand j’ai un coup de mou, celle qui me fait toujours glousser et couiner, bref je suis juste méga impatiente qu’il sorte en français pour compléter ma série même si ce n’est pas une réussite totale. Je m’en fiche du moment qu’on retrouve mes CS chéris d’amour (et je croise les doigts pour qu’on y croise mon KEVIN TUCKER !!!!)(parce que Kevin c’est mon héros, c’est mon Kevin, c’est avec Molly mon couple phare, mon couple référence, ma Daphne et mon Benny, mon tome préféré, bref, je vais m’arrêter là)(finalement il n’y a qu’un vraiment en-dessous pour moi, c’est le 4).

    Voilà, à cause de toi et de mes délires j’ai juste envie de relire toute la série alors que ma PAL atteint une hauteur astronomique …

  2. Honnêtement, sur les deux derniers SEP j’avais déjà eu cette impression. Je les ai adorés, et je la trouve vraiment géniale, dans le sens primaire du mot, je trouve qu’elle a un don hors du commun, mais les derniers livres étaient un peu plus « fouillis » que les Chicago Stars. Après, une fois qu’elle me fait rentrer dans son monde, je l’accepte et je suis heureuse ❤

  3. Moi j’ai une tendresse particulière pour Jane & Cal, mais j’adore tous les autres tomes également. Si j’avais un bémol il s’agirait du tome 1 c’est celui pour lequel j’ai le moins accrcoché.

  4. Voilà c’est malin, j’ai envie de me refaire l’intégrale des Chicago Stars maintenant! et de faire une pétition chez J’ai Lu pour qu’ils traduisent les deux dernier SEP (au dernier rendez vous chez eux en mars la nana m’a sorti quand même, « Susan qui? » grr!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s