Ripley – L’île des trois soeurs 2

ripleyNR
Le mois dernier (oui, parce que je suis toute en bonnes résolutions, et j’ai arrêté de procrastiner) (sauf pour le ménage, je procrastine encore le ménage à mort), j’ai ressorti de ma bibliothèque la trilogie Nora Roberts L’île des trois sœurs et j’en ai dépoussiéré mes exemplaires vintage. Avec la sortie chez J’ai Lu pour elle d’une réédition toute jolie, je ne pouvais passer à côté.

Et cette semaine, c’est au tour de mon tome préféré d’avoir droit à son moment de gloire en ces murs.

Ripley, comment vous dire… C’est un peu moi avant de rencontrer le prince. Bon, je n’ai ni les yeux verts, ni d’ancêtre sorcière sur une île. Et je ne suis pas non plus l’assistante du shérif. Ok, j’avoue on ne se ressemble pas tant que cela, mais il y a un point capital sur lequel elle et moi on était totalement en phase : on était pragmatique, l’amour c’est pas rationnel, de fait, pas pour nous… Et elle aussi, elle avait dit « jamais ». Mouahahaha! Je me marre.

En effet, j’ai une théorie infaillible. Si je dis « Jamais » à quelque chose, que j’en suis convaincue et complètement persuadée, cela va forcément arriver. Mais bien entendu, je n’en ai pas conscience au moment du jamais, ravissante idiote que je suis.

Et Ripley, c’est pareil. Elle a dit « Jamais » à la relation amoureuse avec un grand A. Celle qui donne des papillons dans le ventre, qui amène un sourire idiot sur le visage et qui fait réviser tous ses plans de vie.

Elle a donc dit « Jamais » quand MacAlister Book arrive sur l’île. Et bam…. elle se prend son « Jamais » dans la figure. Parce que le Docteur Book, Mac pour les intimes, est un scientifique qui est venu sur l’île pour étudier le mythe des trois sœurs. Et qu’à son pragmatisme, il répond par une dose inépuisable de patience, à sa mauvaise humeur, un optimisme inébranlable, et à son « Jamais », un brillant « Toujours » lumineux, au néon à paillettes avec l’arc en ciel dans le fond (enfin, vous voyez le tableau).

Parce que Mac a beau être un scientifique, il a cet un esprit « ouvert » qui lui a fait choisir comme thème de prédilection, l’impossible. Fantôme, elfes et lutins, tout y passe, y compris les sorcières!

Car bien entendu une fois de plus il sera question de la légende, de magie, du mal à combattre et du bien qui triomphe.

Mais alors que Nell est la petite chose fragile, et Mia, la bombe flamboyante, je préfère Ripley, la guerrière. Que voulez vous, c’est mon côté pragmatique!

Bonne lecture,
Tam-Tam

Publicités

7 réflexions sur “Ripley – L’île des trois soeurs 2

  1. Tout pareil ! Je constate à force de lire les trilogies de Nora Roberts que je préfère presque toujours l’héroine la plus garçon manqué/têtue/pragmatique. En plus Macallister est carrément craquant !! 🙂

  2. Je viens de le lire, et il m’a fait beaucoup aimer la série (le premier était bien, hein, juste pas transcendant). Entre Mac (la-licorne-geek-sexy-un-peu-à-l’ouest) et Ripley j’ai passé un super moment. J’ai d’ailleurs adoré le côté pragmatique face à l’amour de la demoiselle (peut être que quelque part je m’y reconnais un peu aussi). Du coup, pour l’instant c’est ma grande favorite. J’attends un peu de voir ce que va donner le tome sur Mia. Même si je ne suis pas fan du personnage, j’ai un petit faible pour les couples déchirés qui se retrouvent. A voir donc. Et puis, pour la suite, je me suis procurée les MacKade, les Gallagher et Three Fates … de quoi faire donc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s