Dix pour le prix d’un

Ces dernières semaines, j’ai lu une tonne de livres, et rien qui ne mérite un article entier selon moi. Selon mes classements, pas un seul livre dépassant les 3 étoiles sur 5…

Pas de catastrophe mais pas de coup de cœur, même pas un petit-mini.

Je n’aime pas ces périodes. Vous avez des conseils pour moi ?

Encore que… vous pourriez me proposer le livre le plus génial de la création, j’ai la tête ailleurs, parce que la vie, tout ça, la lecture se fait de façon un peu mécanique. Je lis aussi « Je vais mieux » de David Foenkinos, « 50 ans de vie politique » d’Alain Duhamel, « Les couleurs de nos souvenirs » de Michel Pastoureau. Autant de choses dont je ne vous parlerai pas ici.

Alors, à la place, 10 livres lus récemment (tous en VO, je ne fais aucun effort, pardon !!!), et qui peuvent bien faire l’affaire pour des lectures détente, à défaut de gagner le prix de livre le plus génial de l’année ! (de toute façon, si je commençais à trouver tout génial, je trouverai cela suspect)

Je disais donc, nous avons :

Lick de Kylie Scott
Un héros rock star, guitariste et auteur/compositeur (pas interprète, on voudrait éviter qu’il ne soit trop parfait)… Une héroïne qui va fêter ses 21 ans à Las Vegas et qui se retrouve le lendemain matin, avec une gueule de bois d’enfer et aucun souvenir. A part le beau gosse à demi-nu dans sa salle de bain, une bague Cartier de 5 carats au doigt et David tatoué sur la fesse gauche… Un new adult au schéma hyper classique, qui se lit facilement même si je regrette que la moitié de leurs problèmes viennent d’un grand malentendu pour absence totale de communication.

Her secret fling de Sarah Mayberry
Une ex-championne de natation reconvertie dans le journalisme et un reporter super star qui n’apprécie pas son arrivée dans le cercle prestigieux des VRAIS journalistes. Une guerre froide qui se réchauffe sensiblement à la faveur d’un road-trip… Les road-trips, c’est le bien, et Sarah Mayberry est douée. Si ce n’avait été pour un malentendu tout pourri et une fin un peu trop rapide à mon gout, je lui aurais donné 4/5.

Her favorite temptation de Sarah Mayberry
Une future chirurgienne qui fait sa crise de la trentaine avec une rébellion de folie : un changement de spécialité désapprouvé par papa-maman… Encore une rock-star (à croire qu’ils poussent comme des champignons en ce moment), qui s’installe dans l’appart d’a côté, et avec laquelle il y a rapprochement suspect. Sauf qu’il a des secrets qu’il ne veut pas partager… Une histoire choupinette mais trop peu centrée sur les personnages qui n’ont pas toute la place qu’ils méritaient. Enfin, cela reste Sarah Mayberry, à lire un soir de blues pour se rassurer, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

The first move de Jennifer Lohmann
Une bad bad girl qui s’est débarrassée de sa réputation du lycée. Plus de drogue, plus d’alcool, et presque plus de sexe non plus… Un ancien camarade de classe qui était trop geek pour l’approcher à l’époque et qui décide de ne pas laisser passer sa chance quand il la recroise par hasard. Et entre eux, une montagne de problèmes (mais ouf, pas de secrets). Pas mal de complications, un gros déficit de confiance et un peu trop de préjugés de la part de notre héros, pour une relation qui aurait mérité un peu plus de pages que l’auteur ne leur en a accordé pour être vraiment crédible…

The winning season d’Alison Packard
Une attachée de presse pour une équipe de baseball avec un passé de boulimique, une star du baseball fraichement débarquée dans l’équipe avec une sale réputation et une profonde aversion pour la presse… Et donc, conflit d’intérêt entre elle qui veut lui organiser des interviews et lui qui les refuse systématiquement. Conflit qui dégénère et puis toute cette intensité, je ne vous fait pas un dessin. L’auteur tente un coup intéressant en voulant aborder les troubles du comportement alimentaire, mais elle ne va pas assez loin, ou elle est maladroite, en tout cas, j’ai trouvé qu’elle ratait un peu sa cible, et c’est vraiment dommage car sans cela, j’aurais pu lui donner 4/5.

Got game de Stephanie Doyle
Pfiouh… Une championne de golf et un champion de golf, rajoutez dans le panier un fan obsessionnel, une romance secondaire omniprésente, et vous obtenez un livre qui parle de golf, beaucoup, de l’héroïne et de ses progrès sur le green, beaucoup, mais du héros et de leur histoire, très peu. Une vraie déception…

Falling for her fiancé de Cindi Madsen
Deux meilleurs amis de l’université, l’un qui doit aller au mariage de sa sœur où son ex-fiancée sera témoin, l’autre qui ne veut pas être la seule à se rendre en célibataire à son séminaire professionnel, et un deal pour se prétendre fiancés aux yeux du monde (facile quand on se connait depuis 10 ans, c’est crédible au moins)… Pas de grand concept révolutionnaire mais un joli humour et des héros sympathiques, parfait pour une lecture garantie sans physique quantique (ok, j’avoue, cela n’arrive pas souvent, mais là au moins vous êtes surs). La version écrite de la comédie romantique de base !

Hot ink de Ranae Rose
Une publicité mensongère avec un bad boy tatoué et tatoueur, Eric de son petit nom, et la jolie jeune fille qu’il rencontre quand elle vient se faire tatouer des roses géantes sur la moitié du dos (vraiment, j’ai un problème avec les tatouages qui font rêver les auteurs, j’aime le concept mais jamais les descriptions !). Un livre qui manque cruellement de sex-appeal puisque tout tourne autour de notre héroïne, de sa vie pas très marrante, de son quotidien avec sa sœur handicapée à charge, et de à quel point Eric est merveilleux et compréhensif avec elle. C’est un bisounours. Bien, mais pas du tout ce que je cherchais. Trop de barbe à papa tue le sucre. (ou autre platitude du genre, vous voyez le tableau)

We’ll always have Paris de Jessica Hart
Un projet de documentaire avec un concept à tout casser : et si on analysait la romance ? Non, pas le genre littéraire, non le sentiment romantique. Et si on prenait une starlette qui croit au Prince charmant (surtout si il est riche) et un économiste rigoureux (mais sexy quand même), qu’on les emmenait dans des endroits romantiques (genre Paris ou Bora-Bora) faire des trucs romantiques (genre les gondoles à Venise), et si on leur demandait ensuite d’échanger leurs points de vue éclairés par cette méthode hautement scientifique pour savoir si la romance existe vraiment ou si ce n’est qu’un vil instrument de tourisme ? Et si on prenait une starlette tellement insupportable qu’elle claquait la porte 10 minutes avant le début du tournage, obligeant la jolie assistante de production à prendre sa place ? Et si on regardait nos tourtereaux tomber amoureux pour nous prouver que, industrie touristique ou non, la romance ça marche à fond avec tous ces clichés ? Dois-je vraiment en dire plus ? Du Harlequin dans toute sa splendeur, mais un peu cute quand même.

Shine not burn de Elle Casey
Le mariage bourré à Las Vegas dont on ne se souvient pas au réveil, le retour de la vengeance… Mais cette fois, un mariage dont notre héroïne apprend l’existence quand elle essaye de se marier avec un autre, et non pas en découvrant un bel homme nu dans son lit (pardon, sa salle de bain). Donc, départ pour le fin fond de nulle part des Etats-Unis, pour essayer de retrouver son époux vagabond, lui faire signer au plus vite les papiers du divorce et épouser le fiancé. Sauf que bien sur le mari n’est pas d’accord. Déjà, il n’est pas content d’avoir dû attendre 3 ans que sa chère épouse se manifeste, et ensuite, il n’est pas content. Il veut se venger. Pourquoi ? Parce que. Vous posez trop de questions. Et puis pour la suite, je ne vous fait pas un dessin, ils sont mariés hein, c’est moral, ils ont le droit… Allez, ici il y a des scènes qui vous donneront des vapeurs, pour les froides soirées d’automne qui s’annoncent…

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, rendez-vous très bientôt pour de nouvelles aventures, et des livres tous plus merveilleux les uns que les autres !

Bonne lecture, Chi-Chi

Publicités

14 réflexions sur “Dix pour le prix d’un

  1. Ce sont tous des romans ? Parce que dans ce cas, je suis admirative devant le nombre de pages lues! Dommage qu’un coup de coeur ne se dissimule pas dans le tas 🙂 et merci pour ces chroniques express !

    • Des romans courts oui, entre 150 et 200 pages. Celui qui se rapproche le plus du coup de coeur serait Her secret fling de Sarah Mayberry, mais j’ai quand même passé un bon moment avec ces livres, sauf le Stephanie Doyle! 🙂

  2. Ce genre d’article me fait plaisir (je sais c’est moche pour toi !) mais pour une fois au moins tu ne me tente pas avec des livres VO (d’ailleurs j’avance tout doucement même si j’avoue que depuis 15 jours avec la rentrée je n’ai pas eu le temps de l’ouvrir 😥 )

    Enfin j’espère que ta prochaine lecture sera un coup de coeur !

    • Maintenant je vais penser à toi chaque fois que je ne recommande pas un livre! 😉
      J’espere que la rentrée se passe bien, mais ne renonce pas à la VO, le plus dur c’est de commencer et tu ne pourras plus t’en passer… (comment ça, ce n’est pas le but? :p )

  3. Bon, je suis dans la suite de « her favorite temptation »… et je n’aime pas les parents des deux soeurs, c’est une certitude!
    sinon, je suis un peu comme toi, dans une sorte de « dry spell »…

      • Je lis dans l’ordre que je veux d’abord! ET puis c’est de la faute de pirouette qui a poster le lien de la deuxième juste quand j’ai recu Alfred II…

  4. Pingback: Play with Nash (ou pas) | In need of prince charming

  5. Pingback: Relectures de l’été | In need of prince charming

  6. ah oui je confirme que les Kylie Scott sont bien (surtout le 2 et 3 voui ^^), sinon j’ai fait mon marché, je vais juste rajouter « Falling for Her Fiance » dans ma PàL, les autres me tentent pas trop… et si vous cherchez des idées « Ready to Fall » et « Confessions of a Reformed Tom Cat » de Daisy Prescott, je les ai lus ya quelques jours, ils sont super ♥

    • Ah j’ai lu un Daisy Prescott il y a un moment déjà, pas laissé un souvenir extraordinaire… Mais je vais me renseigner sur les titres que tu cites! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s