Nos étoiles contraires

nos-etoiles-contraires

Oui, vous ne rêvez pas… En ce mercredi je parle d’un livre. Mais comme c’est pas vraiment une romance de type « poney paillettes », Nos étoiles contraires (the fault in our stars) de John Green trouve plus sa place à Vera Cruz.

Oui, parce que ce n’est pas vraiment spoiler que de dire que l’histoire d’amour entre deux ado atteints de formes de cancer n’est pas la recette magique d’un happy end systématique. Néanmoins, le roman de John Green reste une très belle histoire, d’où sa présence ici.

La narration se fait à la première personne, du point de vue de Hazel Grace, atteinte d’un cancer à la Thyroïde avec des métastases sur les poumons, ce qui la force à trimbaler un bombonne d’oxygène partout où elle va, notamment au groupe de soutien où elle rencontre Augustus, en rémission (cancer des os qui lui a couté une jambe)…

Une jeune fille, un jeune homme… vous connaissez la procédure. Mais ici point de mievrerie gratuite, dégoulinantes de bons sentiments. Les deux héros et leur statut un peu particulier de survivants ne les ont pas transformé en personnification de la bonté et de la générosité (comme c’est parfois le cas dans la culture américaine). Non, ce sont des ados plein d’humour noir. Il faut dire que finalement, le morbide, ça leur est très familier.

Si bien que si vous aimez la voix du livre (ma comparse n’aime pas le style de John Green, donc je préfère prévenir), ce livre se lit avec une facilité déconcertante malgré la thématique.

En plus, l’adaptation filmique sort en juin. Alors quoi de mieux que de l’avoir lu pile poil avant?
Je vous laisse avec sa bande annonce.


Bonne lecture,
Tam-Tam

Publicités

8 réflexions sur “Nos étoiles contraires

    • Il m’a fallu du temps pour m’y mettre. Quand il y a un tel engouement autour d’un livre, j’ai toujours peur d’etre décue. C’est pour ca que j’ai pratiquement laissé passer un an avant d’ouvrir le livre

  1. Je ne sais pas si j’ai le courage. Si en plus Chi-Chi n’aime pas le style d’écriture… pourtant j’en entends aussi beaucoup parlé. Je vais consulter mes copines anglaises, et je vous dis ça 😉

  2. Un livre vraiment magnifique ! Perso j’ai complètement adoré l’humour (un peu noir parfois)(souvent) du bouquin, on y croit, c’est pas dégoulinant. Ou comment passer des larmes aux rires en deux phrases !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s