Le plan de secours – The Boyfriend Mandate

… ou comment je me la joue scandaleusement coquin en ce début 2015!

L’année dernière (Tam-Tam est en mal de blagues, c’est le contre-coup du champagne), Chi-Chi vous parlait en passant du « Plan de secours », The Backup Boyfriend en VO, petite romance M/M de River Jaymes (et pas Pond, les initiés comprendront). Et comme pour confirmer la rumeur qui dit que nous sommes deux jumelles siamoises séparées à la naissance, j’avais justement fini cette romance la veille de la publication de cet article.

Et j’avais aimé. Ce qui n’était pas gagné.
Pourquoi?

Parce que fin novembre, poussée par une envie curieuse, je me suis dit que pour ne pas finir idiote, j’allais tenter la romance M/M, où comment deux hommes, souvent absolument irrésistibles, tombent dans les bras l’un de l’autre. C’est qu’à force de voir fleurir sur la toile des avis dithyrambiques sur le genre, j’étais intriguée… mais aussi craintive, parce que la dernière fois que j’ai capitulé au sons des envolées lyriquement positive du dieu internet et de sa blogosphère littéraire, j’ai lu Twilight… Et ne m’en suis jamais vraiment remise (vous ne me voyez pas, mais je hurle silencieusement, les deux bras en l’air) (l’héritier fait sa sieste flash éclair, le cri est silencieux, en effet).

Du coup, dire que j’ai du mal à lire un truc « à la mode » est un doux euphémisme. Je dois être ascendant snob dans mes choix. J’aime trouver le livre qui sera à la mode avant tout le monde, histoire de pouvoir convertir un max de gens mais ne pas être influencée dans ma lecture.

Une hipster de la romance, voilà – Attendez, je vais chausser mes lunettes, j’enfile le gilet de grand-père en laine vierge d’alpaga du Pérou, teinte aux écorces d’oignons mâchées par les frères trappistes d’une abbaye albanaise, et je reviens, le costume complet sur le dos!

Mais revenons à mon propos… Ne voulant pas mourir idiote, j’ai tenté le M/M, et clairement, j’ai fait bonne pioche sur ce coup-là parce que j’ai aimé, et à tel point que ce n’est pas une mais DEUX romances M/M que je vous présente aujourd’hui!

Le plan de secours est le premier opus de la série The Boyfriend Chronicles. Il raconte l’histoire d’Alec, qui se remet difficilement de sa rupture avec Tyler, et Dylan, garagiste sexy hétéro. Entre le passif d’Alec, qui a clairement du mal à tourner la page sur son histoire précédente (d’autant qu’il a la bonne idée de travailler avec Tyler) et Dylan, qui va se découvrir une curiosité sexuelle insoupçonnée, les éléments autour desquels s’articule notre histoire sont nombreux, et comme précédemment mentionné par Chi-Chi, les passages sensuels sont chauds bouillants (le genre qui fait que j’ai rougi, quand même, il faut le souligner).

Et mon rougissement, clairement, je ne m’y attendais PAS. DU. TOUT. J’avais déjà testé le M/M en novella il y a des lunes et des lunes (tant que je ne me souviens ni de l’auteur, ni du titre, faudra me croire sur parole) mais je me souviens ne pas avoir aimé du tout les scènes de chambres. Acrobatiques ou non, je n’avais pas retrouvé ce truc qui me fait pousser un petit soupir de contentement quand c’est mignon, ni celui qui me fait rougir quand clairement… enfin, vous voyez.

En finissant l’histoire Alec et Dylan, je me suis dit, wouah! Et j’ai voulu savoir si l’auteur pouvait me faire frémir tout autant avec ses autres histoires.

Je me suis donc plongée dans le second opus, The Boyfriend Mandate, qui raconte l’histoire du fameux Tyler et de Memphis. Entre le Dr. Tyler Hall et le cascadeur/mannequin/acteur Memphis Haines, cela ne date pas d’hier. Il n’y a qu’à lire le sous titre « You never forget your first » ce qui en français fait presque écho à une chanson de Brassens « On n’oublie pas son premier » (Tam-Tam, humour pourri, prise 2!).

Nos deux héros se sont rencontrés à la fac où ils ont vécu une histoire torride avant que Memphis ne disparaisse de la vie de Tyler sans un mot, laissant ce dernier effondré de chagrin. Bien des années plus tard, voilà que Memphis réapparait dans la vie de Tyler. Mais le Tyler d’aujourd’hui à bien changé, il reste tiraillé entre les sentiments qu’il toujours pour son ancien amant et le souvenir de la douleur de son départ. C’est bien écrit, c’est remarquablement bien traité, et encore une fois, j’ai rougi!

Toutefois, à plusieurs reprises, mon esprit a « féminisé » un personnage lors des scènes sexy. Ne me demandez pas comment, je n’en ai aucune idée, j’ai parfois relu le passage pour voir si c’était une question de grammaire et de lecture trop rapide. Mais non, je lisais les pronoms personnels sujets et compléments dans leur version masculine, mais formait une image avec une femme et un homme dans mon esprit…

Je peux par contre vous expliquer le « pourquoi » fort aisément. Chi-Chi parlait dans son article d’identification. Je crois que rien n’est plus limpide que ce mot. Les histoires sont superbes et sacrément bien écrites, mais mise au pied du mur, je veux pouvoir m’identifier, gourgandine que je suis!

Après, j’ai tout de même très envie de me lire toute la série, et je me laisserai peut-être tenter par d’autre M/M, sans crainte aucune!

Bonne lecture,
Tam-Tam

Publicités

15 réflexions sur “Le plan de secours – The Boyfriend Mandate

  1. Ah ça le M/M vraiment c’est un genre auquel je n’arrive vraiment pas à me faire. J’en ai lu quelques-uns, toujours très bien conseillée, mais même si je n’ai pas trouvé ça foncièrement mauvais mais comme vous le dîtes si bien, problème d’identification, je n’arrivais pas à « vivre » leur histoire façon de parler. Et du coup j’ai abandonné, j’ai dit stop et j’arrête parce que j’ai juste l’impression de perdre mon temps ^^

  2. J’ai lu quelques livres M/M et mon appréciation de chaque n’avait aucun lien avec le fait qu’ils aient 2 héros. Un mauvais livre est un mauvais livre ! L’un des deux ne m’a pas laissé un souvenir exceptionnel. Vite lu, vite oublié. Le second m’a bien accroché. Des héros à croquer, une relation romantique à faire fondre sans pour autant verser dans le bisounours et oublier qu’être homosexuel et le dire reste encore aujourd’hui difficile, voire risqué.
    Je note donc tes recommandations.
    Et je dois avouer avoir clairement découvert certains aspects des relations entre hommes, et avoir moi aussi rougi à certaines scènes particulièrement chaudes (et bien écrites ! :-)).

    • True, un bon livre est bon quelque soient les personnages. Perso ceci dit, j’aime pouvoir entre dans la tete d’une femme, et cela me manque dans un M/M… 🙂

  3. Le M/M ou ma grande interrogation du moment: sautera, sautera pas (sans mauvais jeu de mots). Bon déjà les mouvements de foule et moi on est pas super copains, j’ai toujours peur d’être le vilain petit canard qui aime pas comme tout le monde. Et puis il y a ce satané problème de l’identification, ouais, j’aime me dire que c’est moi que Hugh Jackman en pantalon moulant emmène faire un tour dans sa garçonnière. Mais je note, au cas où un jour je tente le coup.

    • Pareil, refus total des mouvements de foule. D’ailleurs tu constates qu’on est pas super à la mode ici, ni au taquet sur la nouveauté dont tout le monde parle!
      Ceci dit, il y a des livres plébiscités qu’il aurait été dommage de rater, j’essaye de leur laisser leur chance parfois… 😉

      • Pareil. Je suis rarement la foule, mais plus des recommandations. Je ne savais pas que la romance gay était à la mode. Pour moi c’est plus une question de mise en avant plus fréquente sur des blogs (comme celui-ci :-)) ou de facilité à trouver les livres (vive les liseuses !!). Premier livre lu. Bien aimé. Je confirme le chaud bouillant. Alec est à craquer, Dylan à baver. Mais j’ai vraiment beaucoup de mal avec Tyler que je trouve arrogant et imbuvable. Plaquer quelqu’un, lui rendre visite quelques semaines plus tard avec le nouvel amant (quand on sait que l’ex a du mal à s’en remettre) et attendre de ce dernier qu’il s’excuse pour vous avoir « contraint » à le plaquer… Dans le genre égoïste et insensible il fait fort. Bref j’ai du mal à me convaincre d’ouvrir le 2eme.

  4. Pingback: L’histoire d’une lecture | In need of prince charming

  5. Pingback: Think of England | In need of prince charming

  6. Pingback: Le charme des Magpie | In need of prince charming

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s